accueil bretagneweb              bretagneweb
CARTES POSTALES

MAISON DU BOURREAU

LA MAISON DATE DU 16ÈME SIÈCLE, ELLE EST ACTUELLEMENT OCCUPÉE PAR LE MUSÉE DU PEINTRE MATHURIN MÉHEUT.

carte postale maison du bourreau lamballe carte postale maison du bourreau lamballe      

 

HARAS

LA CONSTRUCTION DU HARAS DATE DU DÉBUT DU 19ÈME SIÈCLE.

carte postale haras lamballe carte postale haras lamballe      

 

DIVERSES CARTES POSTALES SUR LAMBALLE

O.

carte postale divers lamballe carte postale divers lamballe carte postale divers lamballe carte postale divers lamballe carte postale divers lamballe

 

MONUMENTS AUX MORTS

LE MONUMENT AUX MORT PRINCIPAL DATE DE 1921 ET EST SITUÉ PRÈS DE LA COLLÉGIALE NOTRE-DAME, IL EST L'ŒUVRE DE ÉVEILLARD ET DES FRÈRES LE GOFF.

carte postale monument aux morts lamballe        

 

RUES DE LAMBALLE

O.

carte postale rue lamballe carte postale rue lamballe      

 

MARCHÉS DE LAMBALLE

O.

carte postale haras lamballe carte postale haras lamballe      

 

SAINT-AARON

O.

carte postale haras lamballe carte postale haras lamballe      

 

COLLÉGIALE NOTRE-DAME

LA COLLÉGIALE NOTRE-DAME DE LAMBALLE (OU NOTRE-DAME DE GRANDE PUISSANCE) DATE DU 12ÈME SIÈCLE PUIS RÉNOVÉ AU 16ÈME ET 19ÈME SIÈCLE, LES PARTIES DATANT DU 12ÈME SONT LES PILIERS NORD ET EST AINSI QUE LE PORTAIL, A L'ORIGINE IL S'AGISSAIT DE LA CHAPELLE DES PENTHIÈVRE.

L'INTÉRIEUR ON PEUT ADMIRER LA TOMBE DE BERTHO DE LESCOUËT ET DE SA FEMME DU 15ÈME SIÈCLE, LA CHAIRE ŒUVRE DE JEAN RICHARD DU 17ÈME SIÈCLE, UNE STATUE EN MARBRE DE NOTRE-DAME, MAIS CE QU'IL NE FAUT PAS RATER EST UN TRÈS BEAU JUBÉ EN BOIS PEINT DU 15ÈME SIÈCLE AVEC SES SEPT STATUES QUI À L'ORIGINE ÉTAIENT NEUF.

carte postale haras lamballe        

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      FAÇADES DE DEUX MAISONS ANCIENNES 7 RUE DU FOUR - INSCRIT LE 19 JUIN 1926

      MOULIN À VENT DE SAINT-LAZARE - INSCRIT LE 7 SEPTEMBRE 1977

      FAÇADES ET TOITURES DE LA MAISON ANCIENNE 2 RUE DU DOCTEUR LAVERGNE - INSCRIT LE 2 DÉCEMBRE 1926

      FAÇADES ET TOITURES DE DEUX MAISONS 6 ET 8 RUE SAINT-JEAN - INSCRIT LE 8 JUIN 1964

      FAÇADES ET TOITURES DE DEUX MAISONS 2 ET 4 PARVIS SAINT-JEAN - INSCRIT LE 18 SEPTEMBRE 1964

      FAÇADE ET TOITURE DE LA MAISON DU 17ÈME SIÈCLE 6 RUE DU FOUR - INSCRIT LE 2 DÉCEMBRE 1926

      FAÇADE DE LA MAISON ANCIENNE 5 RUE DU FOUR - INSCRIT LE 19 JUIN 1926

      FAÇADE ET TOITURE DE LA MAISON DU 16ÈME SIÈCLE 33 RUE DU DOCTEUR CALMETTE - INSCRIT LE 22 MARS 1930

      FAÇADE ET TOITURE DE LA MAISON ANCIENNE - 29 RUE DU DOCTEUR CALMETTE - INSCRIT LE 11 JUIN 1930

      MENHIR DE GUIHALLON - CLASSÉ LE 28 DÉCEMBRE 1965

      ALLÉE COUVERTE DU CHÊNE-HUT - CLASSÉ LE 17 JANVIER 1963

      CROIX SCULPTÉE DANS LE CIMETIÈRE - INSCRIT LE 22 JUIN 1964

      CROIX SUR LE PLACÎTRE PRÈS DE L'ÉGLISE - INSCRIT LE 5 OCTOBRE 1964

      FAÇADES ET TOITURES DU CHÂTEAU DE LA MOGLAIS, DE L'ORANGERIE ET DU BÂTIMENT DIT THÉÂTRE - INSCRIT LE 30 OCTOBRE 1973

      ÉGLISE SAINT-MARTIN - CLASSÉ LE 16 SEPTEMBRE 1907

      FAÇADE SUR LA PLACE DE LA MAISON DITE DU BOURREAU- CLASSÉ LE 22 NOVEMBRE 1909 - FAÇADE SUR LA RUE, ENSEMBLE DES TOITURES - CLASSÉ LE 1ER JUIN 1964

      CLOCHER DE L'ÉGLISE SAINT-JEAN - INSCRIT LE 7 DÉCEMBRE 1925

      ÉGLISE NOTRE-DAME - CLASSÉ LE 2 AOÛT 1848

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

LAMBALLE ; ville sans clôture, dans un fond ; par les 4 degrés 51 minutes 29 secondes de longitude, & par les 48 degrés 29 minutes de latitude ; à 4 lieues de Saint-Brieuc, son Evêché ; & à 15 lieues trois quarts de Rennes. Cette ville renferme la Collégiale de Notre-Dame ; les Paroisses de Saint-Martin & de Saint-Jean ; les Couvents des Augustins, des Ursulines, des Filles de Saint-Thomas ; un Hôtel-Dieu, & un Hôpital : les Cures sont présentées par M. le Duc de Penthievre. Elle a une Communauté de ville, avec droit de députer aux Etats de la province ; une Subdélégation, une Brigade de Maréchaussée ; deux Postes, l'une aux lettres & l'autre aux chevaux ; & un marché tous les jeudis. Sept grandes routes aboutissent à Lamballe, où l'on compte 3800 communiants. C'est une ville du Duché de Penthievre. Elle porte pour armes d'azur, à trois gerbes d'or, deux & un, moderne de Bretagne, à la bordure de gueule comme Penthievre. M. le Duc de Penthievre en est le Seigneur. La riviere de Gouestan, sur laquelle sont des modins à grain & à foulon, passe à Lamballe : les habitants font un commerce considérable de bled, de cidre, de parchemin, d'étoffes de laine, comme molletons, droguets, & autres. Ils ont quatre foires par an, qui durent chacune six jours.
MAROUÉ ; à peu de distance de la route de Lamballe à Moncontour ; à 4 lieues à l'Est-Sud-Est de Saint-Brieuc, son Evêché & son ressort ; à 15 lieues trois quarts de Rennes ; & à trois quarts de lieu de Lamballe, sa Subdélégation. Cette Paroisse, dont la Cure est à l'Ordinaire, compte 3200 communiants : M. le Duc de Penthievre en est le Seigneur. Son territoire est très-exactement cultivé. On y connoît les Jurisdictions suivantes : Guenguen, moyenne-Justice, & Lanjamet, moyenne-Justice, à M. de Lanjamet ; le Bouhouga, basse-Justice, à M. Micaut de Foulville ; le Breil, basse-Justice, à M. le Normand de Lourmel ; Quefferou, basse-Justice, à M. Gouyon de Thaumatz ; la Roche-Richard, basse-Justice, à M. Varin du Colombier ; la Ville-Canio, basse-Justice, à M. Josset du Quengo.
Les maisons nobles suivantes se voient dans ce territoire : la Cornilliere, en 1380, appartenoit à Hervé Rufflay, Sieur de la Cornilliere : en 1600, Anne du Rufflay épousa Christophe Budes. André du Rufflay, Chevalier, Seigneur de la Cornilliere, vivoit en 1680.
Lanjamet appartenoit, en 1530, à Robert, Chevalier, Seigneur de Lanjamet ; en 1680, à Guillaume de Lanjamet, Conseiller au Parlement de Bretagne ; aujourd'hui à M. de Lanjamet de la même famille. La Landelle, la Ville-Gaudu, Lescourt, Braineblain, le Colombier, Gueuguen, & l'Ebergement des Marches ; cette derniere appartenoit, en 1430, à N. Hervés.
SAINT-AARON ; à 4 lieues à l'Est de Saint-Brieuc, son Evêché & son ressort ; à 16 lieues un tiers de Rennes ; & à 1 lieue un quart de Lamballe, sa Subdélégation. On y compte 300 communiants : la Cure est à l'alternative. Son territoire est un pays plat, couvert d'arbres & buissons. L'Eglise de Saint-Aaron fut possédée comme héritage laïque jusqu'en l'année 1144, que Trehéan, qui en étoit propriétaire, la remit à Roland, Evêque de Saint-Brieuc, pour la donner à des Moines de Marmoutier qui résidoient à Saint-Aaron, & dans le Monastere desquels Trehéan prit l'habit de Saint-Benoît. Cette Paroisse reconnoît pour son Patron, Saint-Aaron, qui vivoit dans le sixieme siecle, dans l'isle d'Aaron, aujourd'hui Saint-Malo. En 1207, Guillaume, Evêque de Saint-Brieuc, donna la collation de la Cure de cette Paroisse à l'Abbaye de Marmoutier, qui depuis l'a mise à l'alternative. En 1254, Pierre de Lamballe, né à Saint-Aaron, étoit Archevêque de Tours. Beauregard, moyenne-Justice, appartient à M. le Bégéré de Beauregard : l'Hôpital, basse-Justice, à M. Duquellenec ; & Porterio, basse-Justice, à M. de la Ville-Blanche.
TREGOMAR ; à 5 lieues & demie à l'Est-Sud-Est de Saint-Brieuc, son Evêché ; à 15 lieues de Rennes ; & à 1 lieue & demie de Lamballe, sa Subdélégation. Cette Paroisse ressortit à Jugon, & compte 200 communiants : la Cure est à l'alternative. Le territoire renferme des terres en labeur, des landes, & une partie de la forêt de la Hunaudaie. Vers 1346, Geoffroi le Voyer, Baron de Tregomar, épousa Renée Madeuc, & fut nommé Chevalier par le Comte & la Comtesse de Dinan, qui lui accorderent une pension sur les fermes de Dinan. Olivier le Voyer, Baron de Tregomar, fut nommé Chambellan du Duc Pierre II, en 1451. Jacques le Voyer, Chevalier des Ordres du Roi & Gentilhomme de sa chambre, fut député de la Noblesse à la réformation de la Coutume de Bretagne, en 1580. Pierre le Voyer, Baron de Tregomar, vivoit en 1680. Cette Seigneurie, avec haute-Justice, appartient aujourd'hui à M. Callouet de Tregomar. En 1500, Bertrand le Voyer possédoit dans cette Paroisse, les manoirs de Tregomar, de Pont-Busso, des Trotrés, de la Bussonnaye, & de la Villéon. La basse-Justice de la Ville-Bily appartient à Madame Nugent.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb