accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale lanvallay        

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CROIX DE CIMETIÈRE - LE BOURG - CROIX DE CIMETIÈRE - INSCRIT LE 10 DÉCEMBRE 1927

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      L'ESTUAIRE DE LA RANCE À LANGROLAY, LANVALLAY, PLEUDIHEN, PLOUER, SAINT-HELEN, SAINT-SAMSON, TADEN, LA VICOMTE EN CÔTES-D'ARMOR ET EN ILE-ET-VILAINE LE MINIHIC, PLEURTUIT, LA RICHARDAIS, SAINT-JOUAN-DES-GUÉRETS, SAINT-MALO, SAINT-PÈRE, SAINT-SULIAC, LA VILLE-ÈS-NONAIS - CLASSÉ LE 06 MAI 1995

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

LANVALAI ; sur une hauteur ; à 4 lieues & demie au Sud-Ouest de Dol, son Evêché ; à 9 lieues trois quarts de Rennes ; & à un tiers de lieue de Dinan, sa Subdélégation & son ressort. Cette Paroisse, où l'on compte 600 communiants, releve du Roi, & la Cure est présentée par l'Abbé de Saint-Florent de Saumur. Les Moines de cette Abbaye desservoient cette Eglise avant sa sécularisation. Son territoire est fertile & assez bien cultivé ; les landes y sont rares.
On voit encore les ruines de l'ancien château de Lanvalai, qui étoit ordinairement la demeure des Seigneurs de la Paroisse. Il appartenoit, en 1182, à Alain, Vicomte de Dinan ; après sa mort, les Seigneurs de l'endroit porterent le nom & les armes de Lanvalai. Alain, Chevalier, Seigneur de Lanvalai, est le premier qui appella les Dominicains en Bretagne, & qui les y établit, en leur donnant, dans la ville de Dinan, les biens dont ils jouissent aujourd'hui. Il fit cette fondation, l'an 1224, au retour d'une croisade, où il étoit allé avec Pierre, Evêque de Saint-Malo. La Seigneurie de Lanvalai passa ensuite à la maison de Coetquen, & depuis dans celle de Duras. ( Voyez Saint-Helin. )
Le château de la Touche est à peu de distance du bourg. La moyenne-Justice du Bois Bronu & de Grillemont appartient à M. de Grillemont.
SAINT-SOLEMN ; à 4 lieues au Sud-Ouest de Dol, son Evêché ; à 9 lieues de Rennes ; & à 1 lieue de Dinan, sa Subdélégation & son ressort. On y compte 400 communiants : la Cure est présentée par M. du Chesne-Ferron. Le territoire est en partie occupé par la forêt de Coëtquen, qui appartient à M. le Maréchal de Duras ; on y voit, en outre, des terres bien cultivées, quelques prairies, & des landes. Les habitants font du cidre, qui leur sert de boisson ordinaire. La Verrerie a une moyenne-Justice, qui appartient à M. Ferron du Chesne.
TRESSAINTS ; à 5 lieues au Sud-Ouest de Dol, son Evêché ; à 9 lieues un tiers de Rennes ; & à deux tiers de lieue de Dinan, sa Subdélégation & son ressort. On y compte 400 communiants : la Cure est présentée par l'Abbé de Beaulieu. Le territoire, traversé par la riviere de Rance & quelques ruisseaux qui vont s'y jetter, est couvert d'arbres fruitiers & autres : il est très-bien cultivé ; ses productions sont les grains, les pâturages, & le cidre.
Du Pas dit que Raoul de Lanvallai, Chevalier, étoit Seigneur de Tressaints en 1300. Charles de Lanvallai fit son testament le 28 Avril 1449, & déclara qu'il vouloit être inhumé dans l'Eglise paroissiale de Tressaints, où il fonda deux Messes par semaine, aux jours de vendredi & de samedi. Raoul, son fils & son successeur, s'acquit une grande réputation dans les armes, & servit sous les Ducs Jean V, François I, Pierre II, Artur III, & François II, auxquels il rendit d'importants services : il fut Capitaine de la ville de Dinan sous le Duc Jean V. En 1467, le Duc François II lui permit d'élever une Justice patibulaire à trois poteaux ; lui donna la commission de tenir les montres des nobles de l'Archidiaconé de Porhoët à Ploermel ; &, par lettres, données à Nantes le 21 Mai 1468, le nomma Capitaine du château de Landal. Ce brave Chevalier mourut en 1472 ; il jouissoit de mille livres de rente, & avoit pour dix mille livres de meubles, aussi passoit-il pour un des plus riches Seigneurs de Bretagne : il ne laissa point d'enfants de son épouse Jeanne, fille d'Eustache de la Houssaye, Chevalier renommé, & de Jeanne de Rostrenen.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb