accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale plancoet        

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CROIX DU CIMETIÈRE - INSCRIT LE 28 OCTOBRE 1926

      FAÇADE ET TOITURE DE LA MAISON 16ÈME SIÈCLE GRANDE-RUE - INSCRIT LE 28 OCTOBRE 1926

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

PLANCOET ; sur la route de Saint-Malo à Lamballe, & sur la riviere d'Arguenon ; à 8 lieues à l'Est de Saint-Brieuc, son Evêché ; à 13 lieues un quart de Rennes ; & à 4 lieues & demie de Lamballe, sa Subdélégation. Il s'y tient un marché tous les samedis de chaque semaine, & une foire par chaque année. Cette Paroisse ressortit à Jugon, & compte 600 communiants : la Cure est à l'Ordinaire. Plancoët, haute-Justice ; la Hunaudaye, haute-Justice ; & Montafilant, haute-Justice, à M. le Comte de Rieux : l'Argentais, haute-Justice, à M. Lesquen-l'Argentais ; la Ville-Menue, haute-Justice qui s'exerce à Plancoët & à Pluduno, à M. de Lesquen de la Ville-Menue ; Cariquet, moyenne-Justice, à Madame de Montboucher ; la Hersardais, moyenne-Justice, à Mademoiselle de Racinous ; la Lande-Gruel, moyenne-Justice, à M. Lézard de la Lézardiere ; le Plessis-Bouexiere, moyenne-Justice, à M. de Varennes ; le Trait, moyenne-Justice, à M. Talhouet de Bon-Amour ; la Ville-Varet, moyenne-Justice, à M. Tranchant de l'Evinair ; le Veau-Joyeux, moyenne-Justice, à M. Bouen de la Ville-Bouquai ; le Vaumadeuc, moyenne-Justice, à M. Minet. En 1223, Rolland de Dinan, Chevalier, Seigneur de Montafilant, donna à l'Abbaye de Saint-Sulpice, Evêché de Rennes, une mine de froment de rente annuelle & perpétuelle sur les moulins de Plancoët. Le Prieuré de Saint-Maur de Plancoët dépend de l'Abbaye de Saint-Jacut, ( Evêché de Dol, ) qui présentoit même la Cure du lieu en 1680 : depuis ce temps, elle est présentée alternativement par le Pape ou l'Evêque.
Plancoët est une petite ville fort longue, coupée par la riviere d'Arguenon, & dont partie est dans la Paroisse de Corseul, terminée, de ce côté-là, par la maison des Jacobins de Nazareth, fondée l'an 1648. Cette ville, qui ne paroît pas avoir jamais été close, avoit un château pour défendre le passage de la riviere, qui fut pris & rasé par le Duc Jean IV en 1389. Il y a environ trente-six ans qu'il y paroissoit encore des restes d'une tour quarrée, dont on ne voit plus rien ; on y laboure, & on pourroit en dire, en petit, nunc seges ubi Troja fuit.
Un bras de mer amene des navires de soixante à quatre-vingt tonneaux jusques dans le centre de la ville de Plancoët. Autrefois le grand chemin ferré, nommé le chemin Chaussée, prolongeoit Plancoët d'un bout à l'autre, sans qu'il en paroisse rien aujourd'hui. Il en est peu comme celui-là, qui, après dix-huit cents ans, se soit conservé de façon à en reconnoître toute la beauté & la solidité, dans une continuité de cinq lieues, c'est-à-dire, depuis Iffiniac jusqu'à Hennen, où il semble entrer dans les terres labourées, & que le seul soc de la charrue retrouve quelquefois, en sorte qu'il disparoît là, & ne se retrouve plus qu'au Couvent de Nazareth, où il est beau & solide jusqu'aux approches de Montafilant, au territoire de Corseul, où il disparoît totalement.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb