accueil bretagneweb              bretagneweb

DIVERSES CARTES POSTALES SUR PLÉLO

O.

carte postale divers plelo        

 

ÉGLISE SAINT-PIERRE ET SAINT-PAUL

LA CONSTRUCTION DE L'ÉGLISE SAINT-PIERRE ET SAINT-PAUL DATE DE LA SECONDE MOITIÉ DU 19ÈME SIÈCLE PAR L'ARCHITECTE MAIGNAN, ELLE REMPLACE UNE ANCIENNE ÉGLISE DU 12ÈME SIÈCLE.

ELLE ABRITE PLUSIEURS STATUES EN BOIS POLYCHROME DU 16ÈME SIÈCLE, UN TABLEAU DE DE LAUNAY DU 17ÈME SIÈCLE, UN RETABLE EN BOIS POLYCHROME DU 16ÈME SIÈCLE ET UN TOMBEAU D'UN SEIGNEUR DE PLÉLO.

         

 

CHAPELLE SAINT-BLAISE

CETTE CHAPELLE DU 14ÈME SIÈCLE ANCIENNEMENT DÉDIÉ À SAINT-GOUESNOU L'EST ACTUELLEMENT À SAINT-BLAISE, UN SAINT MARTYR D'ARMÉNIE DU 3ÈME ET 4ÈME SIÈCLE.

         

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      FAÇADES ET TOITURES DU CORPS DE LOGIS ET DES COMMUNS DU CHÂTEAU GOELO, COUR D'HONNEUR - INSCRIT LE 18 OCTOBRE 1990

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

PLELO ; à 3 lieues à l'Ouest de Saint-Brieuc, son Evêché, sa Subdélégation, & son ressort ; à 23 lieues de Rennes. Cette Paroisse, dont la Seigneurie appartient à M. le Duc d'Aiguillon, compte 3800 communiants : la Cure, qui est un Prieuré, est présentée par l'Abbé de Beauport, & desservie par un Moine de son Abbaye, qui est de l'Ordre de Saint-Augustin. Le Roi possede plusieurs fiefs dans cette Paroisse.
Plelo, Comté, haute-Justice ; Tressignaux, haute-Justice ; & Loursiere, haute-Justice, à M. le Duc d'Aiguillon. Le château de Saint-Bihi est la maison seigneuriale de la Paroisse : elle appartint d'abord à la maison de Bréhand, famille très-ancienne, qui tire son origine de Bréhand-Loudéac ; elle est aujourd'hui à M. le Duc d'Aiguillon. Deux anciens cartulaires de l'Abbaye de Marmoutier nous apprennent : 1°. que l'an 1000, Genitus de Brehand fit une donation au Prieuré de Léhon, près Dinan ; 2°. qu'en l'an 1080, Brehand, dit le Vieux, fit aussi une donation au Prieuré de Saint-Martin. Etienne de Brehand, Chevalier, épousa N........ de Rohan, fille d'Alain de Rohan & d'Eléonore, deuxieme fille d'Eudes, Vicomte de Porhoët ; il mourut à la Terre-Sainte, en 1270 : ses successeurs occuperent les places les plus distinguées chez les Ducs de Bretagne & autres Princes. L'an 1723, Louis-Robert-Hippolyte de Brehand, Comte de Plelo, épousa Louise Phelipeaux de la Vrilliere, sour du Comte de Saint-Florentin, Ministre & Secrétaire d'Etat. L'an 1729, Louis-Robert-Hippolyte de Brehand, Comte de Plelo, fut envoyé en ambassade à la Cour de Danemarck, & fut tué en 1734 devant Dantzic, en attaquant les retranchements des troupes Prussiennes qui faisoient le siege de cette ville. Louise-Félicité de Brehand, seule héritiere du Comté de Plelo, épousa, en 1740, Emmanuel-Armand du Plessis-Richelieu, Duc d'Aiguillon, Pair de France, &c. à qui elle porta les Terres de Saint-Bihi, de Plelo, de Pordic, & autres. Château-Goëllo appartenoit, en 1300, à Guillaume de Mordelle, Sieur de Château-Goëllo ; &, en 1700, à Louis de Mordelle, Chevalier, Seigneur de Château-Goëllo, un de ses descendants : Lessineuc, en 1450, à Jean Courson, aujourd'hui à M. Courson de Lessineuc, de la même famille : en 1490, la Guerche, au Sieur de Parcevault, aujourd'hui à sa famille : la Villeneuve appartient à N........ Villeneuve-Gelin, Chevalier, Seigneur dudit lieu ; la Ville-Balin & Lanloup, à N........ Ce territoire est un pays couvert, on y voit beaucoup de bois, des arbres, buissons ; des terres de bonne qualité, des prairies, & peu de landes.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb