accueil bretagneweb              bretagneweb

DIVERSES CARTES POSTALES SUR TADEN

O.

carte postale taden        

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      RUINES DU CHÂTEAU DE LA GARAYE - CLASSÉ LE 22 JUILLET 1920

      MANOIR DE LA GRAND-COUR, AINSI QUE LES COMMUNS AU SUD-EST ET LA COUR - CLASSÉ LE 4 JUIN 1993

      CHÂTEAU DE LA CONNINAIS - INSCRIT LE 28 SEPTEMBRE 1926

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      L'ESTUAIRE DE LA RANCE À LANGROLAY, LANVALLAY, PLEUDIHEN, PLOUER, SAINT-HELEN, SAINT-SAMSON, TADEN, LA VICOMTE EN CÔTES-D'ARMOR ET EN ILE-ET-VILAINE LE MINIHIC, PLEURTUIT, LA RICHARDAIS, SAINT-JOUAN-DES-GUÉRETS, SAINT-MALO, SAINT-PÈRE, SAINT-SULIAC, LA VILLE-ÈS-NONAIS - CLASSÉ LE 06 MAI 1995

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

TADEN ; sur une hauteur ; à 4 lieues au Sud de Saint-Malo ; son Evêché ; à 10 lieues un tiers de Rennes ; & à une demi-lieue de Dinan, sa Subdélégation & son ressort. Cette Paroisse releve du Roi, & compte 1000 communiants : la Cure est à l'alternative. Le territoire, baigné des eaux de la riviere de Rance, renferme des terres très-bien cultivées & fertiles, & un bois, dans lequel le Roi possede dix-neuf arpents cinquante-une cordes d'étendue. En 1163, l'Evêque de Saint-Malo termina un différent que son prédécesseur avoit eu avec les Moines de Marmoutier, au sujet de l'Eglise de Taden.
En 1378, Eon de Beaumanoir, irrité, on ne sçait par quel motif, contre Aliette de Kergus, Dame d'honneur de Jeanne de Navarre, Vicomtesse de Rohan, voulut la tuer ; mais il manqua son coup : son épée, prenant une toute autre direction que celle qu'il avoit intention de lui faire prendre, ne blessa que le cheval de la Dame de Kergus. Le Vicomte de Rohan, instruit de cette action peu digne d'un Gentilhomme, condamna le coupable à une amende de quatre cents écus d'or, à prendre sur la Paroisse de Taden, dont Beaumanoir étoit Seigneur, & sur ses autres biens.
On remarque dans cette Paroisse la maison noble de la Ville-Maillard ; le château & le parc de la Garaye, devenu célebre par le dernier Comte de ce nom, dont les pleurs des pauvres ont fait l'éloge. Tout intéresse dans M. le Comte de la Garaye. Sans études, il sçavoit beaucoup : il établit chez lui un Hôpital pour les malheureux paysans, ses vassaux, & y fonda une apothicairerie. Il extirpoit la cataracte supérieurement ; guérissoit de la galle, de la teigne, & autres maladies ; & l'on doit sçavoir que, s'il étoit le premier ministre des pauvres qu'il servoit lui-même, que s'il a vécu avec eux, il a voulu mourir avec eux. Dédaignant l'ostentation d'une pompe funebre, il a voulu être enterré au bas du cimetiere de la Paroisse de Taden, plutôt que d'être inhumé dans un tombeau de marbre élevé par ses ancêtres à Dinan. Les prisonniers de Dinan lui sont redevables d'une Messe les Dimanches & Fêtes. Cette ville lui a des obligations immortelles, & doit conserver le souvenir de ses bienfaits, comme elle a sçu rendre justice à ses vertus. Ce Seigneur n'a point laissé de postérité.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb