accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale janze carte postale janze      
         

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CHÂTEAU DE BEAUMONT EN TOTALITÉ SOIT, LOGIS, CHAPELLE, PAVILLON ET ORANGERIE, JARDIN CORRESPONDANT À L'ANCIENNE BASSE-COUR AVEC SON ÉTANG, SES LEVÉES DE TERRE ET SON SYSTÈME HYDRAULIQUE, MOTTE AVEC SON FOSSÉ - INSCRIT LE 20 MARS 1995

      CHÂTEAU DE LA HAICHOIS À SAVOIR LES PARTIES SUIVANTES DU LOGIS, FAÇADES, TOITURES, HALL D'ENTRÉE, ESCALIER PRINCIPAL ET SA CAGE D'ESCALIER, SALLE À MANGER, GRAND SALON DÉCORÉ DE BOISERIES DU 17ÈME SIÈCLE, PETIT SALON DIT SALON JAPONAIS, LOGGIA, ANCIEN FUMOIR AMÉNAGÉ DANS LE GOÛT ORIENTALISTE - INSCRIT LE 4 JUIN 2007

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

MORDELLES ; sur la riviere de Men, & sur la route de Rennes à Ploermel ; à 2 lieues au Sud-Sud-Ouest de Rennes, son Evêché, sa Subdélégation, & son ressort. Cette Paroisse releve du Roi, & compte 2600 communiants, y compris ceux de la Chapelle Toyrault, sa succursale : la Cure est à l'alternative. On remarque, une Poste aux chevaux, dans le bourg de Mordelles. Ce territoire est assez exactement cultivé, & produit des grains de toutes especes, d'excellent beurre, & de très-bon cidre.
En 957, Lisoius de Craon étoit Seigneur de Mordelles. Jean Lisoius, son fils & son successeur, vendit les métairies de la Forêt & d'Evigné à Odeline, qui les donna à l'Abbaye de Saint-Georges de Rennes, nouvellement fondée, laquelle Abbaye en jouit encore aujourd'hui.
En 1200, Etiennette de Tinteniac, Abbesse de Saint-Georges de Rennes, transigea avec quelques particuliers de Mordelles, qui lui disputoient les oblations de la Paroisse.
La Terre & Seigneurie de la Grignonaye appartenoit, en 1410, à Jean de la Bintinaye ; &, en 1430, à Olivier Hervier : elle passa ensuite à MM. de Plouys de la Grignonaye. Au mois de Juin 1588, le Roi permit, par lettres-patentes, à Vincent de la Bintinaye, Sieur de la Grignonaye, Gentilhomme ordinaire de la chambre de Sa Majesté, de fermer sa maison & hôtel seigneurial de la Grignonaye de murailles, tours, fosses, & pont-levis, & d'y avoir toutes sortes d'armes pour sa défense.
Dans les lettres du même Monarque, Vincent de la Bintinaye est qualifié du titre de haut & puissant Seigneur : cette Seigneurie appartient encore à la même famille.
Le château d'Artois appartenoit, en 1400, à Yvon de la Porte ; Seigneur d'Artois. Jean, son petit-fils, épousa N. le Veneur de Brequigny, de laquelle il eut plusieurs enfants. Jacqueline, Dame d'Artois, épousa le Comte de Châteaurenaud, Chevalier des Ordres du Roi, Vice-Amiral, & Maréchal de France. La Terre & Seigneurie d'Artois, avec haute, moyenne & basse-Justice, fut érigée en Vicomté, l'an 1711, en faveur du Maréchal de Châteaurenaud ; elle appartient aujourd'hui à Mde. la Comtesse d'estaing. Les Jurisdictions suivantes s'exercent dans ce château : la Ville-Dubois, haute, moyenne & basse-Justice, à M. Dubois de Farcy ; Cherville, moyenne & basse-Justice, à M. de Cherville ; la Haye-Choix, basse-Justice, à M. de Tremeleuc ; la Haye de Mordelles, basse-Justice, à M. de Trolong ; Rouxelais, moyenne & basse-Justice, à M. de Cicé.
Le château de Beaumont appartenoit, en 1420, à la maison de Dinan, d'où il passa dans celle de Laval. Jeanne de Laval, fille unique & héritiere de l'illustre maison de ce nom, épousa Jean, Seigneur de Montfort & de Kergorlai, qui prit le nom de Gui de Laval. Ces deux époux eurent un fils, qui épousa une des nieces du Duc Jean V, & obtint du Duc des lettres, datées du 28 Novembre 1433, qui lui attribuoient le droit de menées à la Cour de Rennes, pour la Seigneurie de Beaumont. Cette Terre a été dans la possession de la maison de Rohan ; elle est aujourd'hui à N........
En 1420, Malgouven, Mesler, & la Ripujere, à Guillaume le Vayer ; la Chenaye, à Perrine le Vayer ; Rouschaulx, le Pont, & Mahellé, à Pierre du Plessis : la Ville-Dubois & la Rochelle, à Jean Chouan ; aujourd'hui, à M. de Farcy : Machefer, la Garelliere, & le Vert-Bouil, à Michel Machefer ; la Guichardaye, à Jean du Bobouil ; les Noés, à Jean Hateloup ; la Boulaye, à Pierre d'Odier ; la Haye & la Communaie, à Raoul de la Haye ; la Huberdaye & la Rousselaie, à Pierre Josse ; la Mutolaye, à Pierre Chauvin ; la Guichardaye-des-Noés, à Raoul de Beaumont ; la Brouardaie, la Byardaie, & la Haye-Choye, à Jean Hateloup ; Bourg-Bouexel, à Olivier de Bourg-Bouexel ; le Hazoy, à Pierre de Cacé ; la Ville-Chevron, à Olivier de Braye ; la Rehannaye, à Jean Uguet ; la Ruennelaye, à Jean Châtel ; la Rousselais, à N........
L'an 1597, Tremereuc & Saint-Laurent, son frere, Capitaines du Duc de Mercour, arriverent, à la tête de deux mille hommes de troupes Espagnoles & autres, au bourg de Mordelles, où ils signalerent leur cruauté par le viol, le carnage, & le pillage le plus affreux.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb