accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale saint-lunaire carte postale saint-lunaire carte postale saint-lunaire    

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CHAPELLE SAINT-JEAN D'APILEUR - CLASSÉ LE 25 JANVIER 1990

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

BAINS ; dans une plaine ; à 11 lieues à l'Est-Nord-Est de Vannes, son Evêché ; à 11 lieues & demie de Rennes ; & à 1 lieue & demie de Redon, sa Subdélégation.
Cette Paroisse est und Prieuré de l'Abbaye de Saint-Sauveur de Redon, qui présente la Cure, de même que Cornon & Saint-Marcellin, ses annexes. On y compte 3000 communiants. Il s'y tient une foire par an.
Ce territoire renferme une quantité prodigieuse de landes & quelques bois taillis, dont le plus considérable est celui du Plessis, qui contient environ 150 arpents. Les terres qui sont en labeur ne sont pas mauvaises ; mais elles ne sont pas fort étendues.
Ce fut en 833 que cette Paroisse fut donnée à Saint-Sauveur de Redon. Cette Abbaye ne faisoit que de naître. Nominoé lui avoit déja fait des donations considérables, lorsque Louis le Débonnaire vint en Bretagne, & l'enrichit de nouveaux bienfaits : il lui donna la Paroisse de Bains, dans laquelle ce Monastere étoit situé. Nominoé, devenu Roi de Bretagne, confirma à cette maison la possession de tous ses biens.
Les maisons nobles de la Paroisse de Bains sont : les Champs-Beaux, la Giraudais, la Ville-Janvier, & Coipel.
En 1440, on y voyoit la Provôtais, la Rouardais, Trecouet, la Roche, la Guellenaye, le Dreneuc, la Noë, la Fosse-Piquet, la Bufardaye, la Roche, la Charouayer, & le Bot.
Par accord fait entre Jean II, Duc de Bretagne, & les Moines de Redon, il fut décidé, dans le courant de Septembre 1289, que la Paroisse de Bains ressortiroit au Siege de Rennes où elle ressortit encore aujourd'hui.
On voyoit jadis, dans le territoire de Bains, sur les bords de la riviere d'Oust, le Monastere de Ballon, dont il ne reste plus aucuns vestiges. L'histoire en fait mention à l'occasion de la bataille qui s'y donna, en 845, entre l'armée de Charles le Chauve, Roi de France, & Nominoé, Souverain de Bretagne. L'armée du Roi, composée de Français & de Saxons, étoit mêlée de Cavalerie & d'Infanterie ; celle du Prince Breton étoit presque toute de Cavalerie bien montée. Les armes de ces Cavaliers ne consistoient alors que dans un pot de fer, une cotte de mailles, un bouclier, & des javelots. Les Français, outre ces dernieres, portoient encore des demi-piques de six pieds de longueur, & des épées fort courtes, mais larges & sans pointes. La bataille dura près de deux jours, & ne tourna pas à l'avantage des Français qui furent entiérement défaits. Le Roi se sauva pendant la nuit, & se refugia au Mans, pour éviter de tomber entre les mains de Nominoé, avec lequel il fit ensuite la paix.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb