accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale batz sur mer carte postale batz sur mer carte postale batz sur mer carte postale batz sur mer carte postale batz sur mer
carte postale batz sur mer carte postale batz sur mer carte postale batz sur mer carte postale batz sur mer carte postale batz sur mer
carte postale batz sur mer carte postale batz sur mer carte postale batz sur mer carte postale batz sur mer  

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      EGLISE SAINT-GWÉNOLÉ - CLASSÉ

      CHAPELLE NOTRE-DAME DU MURIER - CLASSÉ

      CROIX DES DOULEURS - INSCRIT

      CITERNES ANTIQUES DE TRÉMONDAY - CLASSÉ

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      DEUX VILLAGES PALUDIERS DE KERVALET ET TREGATE - INSCRIT LE 16 NOVEMBRE 1981

      LES MARAIS SALANTS DE GUERANDE - CLASSÉ LE 13 FÉVRIER 1996

      LA POINTE SUD DE LA PRESQU'ILE DE PEN-BRON - INSCRIT LE 29 JUILLET 1988

      LA GRANDE COTE DE LA PRESQU'ILE DU CROISIC - CLASSÉ LE 10 JUILLET 1933

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

BOURG-DE-BATZ ; sur le bord de la mer ; à 15 lieues à l'Ouest de Nantes, son Evêché ; à 29 lieues de Rennes ; & à 2000 toises du Croisic, sa Subdélégation.
Le Roi est le Seigneur supérieur de cette Paroisse qui ressortit au Siege Royal de Guérande. On y compte, y compris les habitants du Pouliguen & de Ker-vallée, ses treves, 4000 communiants. La Cure est à l'Ordinaire, en vertu d'un Arrêt donné à l'occasion de feu M. Allaire, Recteur de Batz & du Croisic qui étoit alors une de ses treves.
Les habitants de Bourg-de-Batz sont presque tous marins, paludiers, ou muletiers. Ils laissent à leurs femmes le soin de cultiver les terres labourables qu'ils possedent, & qui ne sont pas fort étendues ; car la plus grande partie de ce territoire est en marais salants, ou couvert par les sables de la mer. Le commerce & l'activité des habitants, qui sont sans cesse occupés à transporter avec leurs mules les marchandises d'un endroit à l'autre, les dédommagent de la stérilité de leur pays, & les font vivre dans une honnête aisance.
Le Prieuré de Batz fut fondé, l'an 945, par Alain Barbe-torte, Comte de Nantes, qui mourut Duc de Bretagne l'an 952. Il le fit bâtir dans une de ses terres, & le donna à Jean, Abbé de Landevenec, ( Ordre de Saint-Benoît au diocese de Quimper, ) qui venoit d'être mis en liberté par les Normands qui l'avoient fait prisonnier. Depuis ce temps, il a toujours dépendu de cette maison qui, pour cet effet, paye une pension congrue au Recteur de la Paroisse.
On voit par le procès-verbal de visite que fit Jean Coupé dans ce diocese, par commission d'Antoine de Crequi, Evêque de Nantes, que le Prieuré de Batz doit avoir six Religieux, faire l'aumône trois fois la semaine, & nourrir un Vicaire perpétuel avec son valet.
En 1512, le Prieuré de Batz appartenoit à Robert Guibé, Cardinal de Saint-Anastase, d'abord Evêque de Nantes, puis de Vannes, mort en 1513. Ce Bénéfice étant tombé en régale, le Roi fit aussi-tôt expédier, pour la saisie de son temporel, un mandement qu'il adressa à sa Chambre des Comptes de Bretagne, où les Prieurs de ce Bénéfice étoient obligés de prêter serment de fidélité.
L'an 1595, ce Bénéfice fut uni au college de Saint-Clément de Nantes, moyennant une pension viagere de deux cents cinquante écus-sols, que la ville paya au Prieur sa vie durant ; mais l'Abbé de Landevenec, duquel il dépendoit, s'opposa à ces conditions, & réclama le Bénéfice.
L'an 1656, on costruisit la tour ou clocher de l'Eglise Paroissiale de Bourg-de-Batz. Ce clocher a 156 pieds de hauteur, en pierres de taille, & sert de guide aux pilotes pour entrer les vaissaux dans la Loire. Les frais de cet édifice monterent à 12000 livres.
L'an 1739, on trouva dans une carriere, auprès de Bourg-de-Batz, les ossements d'un homme de huit pieds de hauteur, dont la tête étoit d'une grosseur considérable, renfermée dans une châsse construite en maçonnerie, sans aucune inscription. On ignore s'il y en avoit d'autres dans cette carriere, où l'on n'a fait depuis aucunes recherches.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb