accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale corcoue sur logne carte postale corcoue sur logne      

bluline - bretagneweb

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      LE SITE DE ROCHESERVIERE - INSCRIT LE 20 MARS 1974

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

LA BENATE ; à 7 lieues deux tiers au Sud de Nantes, son Evêché & son ressort ; à 29 lieues deux tiers de Rennes ; & à 3 lieues deux tiers de Machecou, sa Subdélégation. On y compte 300 communiants. M. le Duc de Villeroy en est le Seigneur. La Cure est à l'alternative. La Chapellenie de la Coussais est présentée par les Paroissiens ; celle de Sainte-Catherine, qui doit deux Messes par semaine, par le Seigneur de Retz ; celle de Saint-Antoine, idem ; & celle d'Hugues Boursier, par la famille. La Benâte dépend du Duché de Retz. Le plus ancien Seigneur dont nous ayons connoissance, est Raoul de Machecou, Seigneur de la Benâte, en 1160. Gerard de Machecou, épousa, en 1285, Eustache Chabot.
L'an 1383, Marie de Craon, épouse de Gui de Laval, Seigneur de Retz, faisoit bâtir un château, dans la Paroisse de la Benâte, sans permission du Duc Jean IV ; ce Prince se tint offensé de ce procédé, & ordonna à Pregent de Treveler, Garde du pays de Retz, de se rendre à la Benâte, & de défendre à la Dame de Craon de continuer son bâtiment, & de l'assigner à comparoître dans son Conseil, à Vannes, le 4 Mai de la même année 1383, ce qui fut exécuté : nous ignorons quel fut le résultat de l'affaire ; le château est présentement en ruines, on y voit encore les fossés qui l'entouroient. On voit, dans les titres du château de Nantes, le vidimus d'un contrat de vente, consenti par Gilles de Retz, Maréchal de France, au Duc de Bretagne, de la propriété de la Seigneurie & Châtellenie de la Benâte, pour la somme de dix mille écus d'or, en date du 26 Mai 1437.
Le château de la Prise, dans le bois de ce nom, appartient à........ Ce territoire est arrosé par la riviere de Lognes, sur les bords de laquelle sont d'excellentes prairies. Le sol du pays est très-bon, & très-exactement cultivé. Les récoltes sont abondantes en grains & en vins. C'est avec une vraie satisfaction que je rends justice à l'activité des habitants de ce pays.
SAINT-ETIENNE-DE-CORCOUÉ ; dans les basses-Marches, sur la route de Nantes aux Sables-d'Olonne ; à 28 lieues de Rennes. Cette Paroisse compte 300 communiants, & fait partie du Comté de Nantes ; mais elle est du diocese de Luçon.
SAINT-JEAN-DE-CORCOUÉ ; sur une hauteur ; à 6 lieues un quart au Sud de Nantes, son Evêché & son ressort ; à 28 lieues un quart de Rennes ; & à 4 lieues de Machecou, sa Subdélégation. On y compte 900 communiants : la Cure est à l'Ordinaire. Le territoire offre à la vue des terres très-exactement cultivées, des prairies, & des vignes. C'est dans ce territoire qu'est la source de la riviere du Tenu, du lit de laquelle il seroit à desirer qu'on fit un canal dans la longueur de trois lieues, c'est-à-dire, jusqu'à Saint-Mêmes, où cette riviere commence à porter bateaux ; & alors toutes les Paroisses des environs, au nombre de quatorze à quinze, pourroient faire conduire à Nantes, par eau, les productions d'un canton très-étendu & très-fertile : productions qu'on est forcé de consommer sur les lieux, par la difficulté de les conduire, par terre, à Nantes, où elles ne peuvent être transportées qu'avec beaucoup de peine & de dépense.
Par accord fait à Tours, l'an 1164, entre Bernard, Evêque de Nantes, & les Moines de Tournus, il fut convenu que la présentation de la Cure de cette Eglise appartiendroit aux Moines de cette Abbaye.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb