accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale saint-michel chef chef carte postale saint-michel chef chef carte postale saint-michel chef chef    

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

SAINT-MICHEL-DE-CHEF-CHEF ; à 10 lieues à l'Ouest de Nantes, son Evêché & son ressort ; à 24 lieues de Rennes ; & à 3 lieues de Paimbouf, sa Subdélégation. On y compte 600 communiants : la Cure est à l'Ordinaire. Le territoire, borné à l'Ouest par la mer, renferme des terres bien cultivées, quelques prairies, & beaucoup de landes dont le sol paroît mériter les soins du cultivateur. Les habitants sont presque tous marins & pêcheurs, & voilà pourquoi l'agriculture est si négligée dans cette Paroisse. Charon, haute-Justice, aux héritiers de M. Michel ; Souchais, moyenne-Justice, à M. de Peillac.
Vers l'an 1104, Garsire de Retz donna l'Eglise de Saint-Michel-de-Chef-Chef à l'Abbaye de Saint-Serge d'Angers, qui y établit une Communauté de Moines, qu'on y voyoit encore en 1206. Jean III du nom, dit de Malestroit, nommé Evêque de Nantes en 1419, acquit de Gilles de Retz la Paroisse de Saint-Michel-de-Chef-Chef, avec les Terres de Prigné, de Vuë, du Bois-Tréan, & plusieurs autres situées dans le pays de Retz, pour une somme de quatorze mille écus d'or, ce qui feroit aujourd'hui deux cents mille livres.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb