accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale saint-viaud        

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CHÂTEAU DU PLESSIS MAREIL - INSCRIT

      MOULIN DE LA RAMÉE - INSCRIT

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

SAINT-VIAU ; à 9 lieues un quart à l'Ouest de Nantes, son Evêché & son ressort ; à 22 lieues de Rennes ; & à trois quarts de lieue de Paimbouf, sa Subdélégation. On y compte 1200 communiants : la Cure est à l'Ordinaire ; mais l'Abbé de Tournus s'en prétend le présentateur. Le territoire est bien cultivé, & offre à la vue des terres en labeur, des prairies, & des vignes, dont le vin est de médiocre qualité : le pays est riant & l'air très-pur. Les habitants sont en partie marins. La haute-Justice de Saint-Viau appartient à M. du Bot de Talhouet. On connoît dans cette Paroisse les maisons de la Galegré, de la Guinardiere, du Plus-haut-midi, de l'Aumondiere, de la Moriniere, & des Tumieres.
Saint Viau, autrement Saint Vital, Anglais d'origine, vivoit, en 740, dans le Monastere d'Her, aujourd'hui Noirmoutier. Le desir d'une vie plus retirée le fit passer au pays de Retz, où il mourut la même année qu'il s'y étoit retiré, sur le mont Scobrit. C'est dans cet endroit que, peu de temps après sa mort, on commença à bâtir le bourg que l'on a continué d'appeller Saint-Viau. On y voit un rocher dans lequel l'on montre une grotte, que l'on prétend avoir été la demeure de Saint Viau. On y a planté une Croix, à laquelle on alloit jadis en pélerinage pour les maux de reins. Le corps de Saint Viau est conservé dans l'Eglise de l'Abbaye de Tournus, où il fut transféré l'an 878, à l'exception de l'os d'un bras que l'on conserve dans l'Eglise de Saint-Viau. En 839, les Moines laissés par Saint Philbert à l'Isle-d'Her ou de Noirmoutier, obtinrent de l'Empereur Louis le Débonnaire, le village de Saint-Viau, au Gouvernement de Retz, dans l'Aquitaine. ( Voyez Saint-Philbert de Grand-Lieu. )
Dans le Concile de Loudun, assemblé le 18 Octobre 1109, où présidoit Gérard d'Angoulême, Légat du Pape, fut réglée une affaire sérieuse entre l'Evêque & le Chapitre de Nantes d'une part, & les Moines de Tournus de l'autre, au sujet de l'Eglise paroisiale de Saint-Viau : ils en avoient déféré le jugement au Légat, qui donna l'Eglise de Saint-Viau aux Moines. Par un accord passé l'an 1164, entre Bertrand, Evêque de Nantes, & les Moines de Tournus, il fut convenu que ces derniers présenteroient la Cure de Saint-Viau.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb