accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale vue        

bluline - bretagneweb

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      L'ESTUAIRE DE LA LOIRE - CLASSÉ LE 25 AVRIL 2002

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

VEUE ; sur la route de Nantes à Paimbouf, & sur la riviere du Tenu ; à 6 lieues de Nantes, son Evêché & son ressort ; à 23 lieues de Rennes ; & à 4 lieues & demie de Bourgneuf, sa Subdélégation. On y compte 1200 communiants : la Cure est à l'Ordinaire. Ce territoire offre à la vue, des marais, des prairies, des terres en labeur, quelques vignes, & peu de bois ; c'est un des meilleurs du Comté Nantais. La riviere du Tenu, qui vient du lac de Grand-Lieu & qui va se jetter dans la Loire, procure aux habitants la facilité de faire passer, par eau, leurs denrées à Nantes & à Paimbouf. Il y a dans l'endroit une manufacture de briques.
Veuë avoit autrefois le titre de ville. Le Roi Raoul, qui mourut l'an 936, prit son château, que quelques Seigneurs d'Aquitaine occupoient injustement, & le rendit à Geffroi, à qui il appartenoit. Un petit livre, fait sur les monnoies de Bretagne, par un Prêtre de l'Evêché de Nantes, nous a conservé la description d'une monnoie frappée à Veuë. C'est un tiers de sol d'or, avec une tête ceinte du diadême perlé, les houpes pendantes, une grosses perle ou pierre précieuse sur le front, pour légende, VIRILIACOF pour fit ; de l'autre coté une +, & pour légende Fridericomon, Cette monnoie est vraisemblablement du Comte Théodoric, fils de Budic, Comte de Vannes, vers 570. Viriliac, dans l'Aquitaine, est le Fort où il se retira, lorsque Macliau, Comte de Vannes, qui cherchoit à se défaire de lui pour envahir son petit Etat, l'eût obligé de s'éloigner. Ces mots, VIRILIACO fitu, que Bouterouë rend par Viriliaco fitur, se rendent, ce me semble, beaucoup mieux, par Viriliaco fit urbe, ou Viriliaco fit in turre : monnoie du Comte Théodoric, fabriquée dans la ville ou château de Viriliac. Le Comte Geoffroi, fils de Henri II, Roi d'Angleterre, assigna, à perpétuité, aux Religieux de Buzai, vingt livres Angevines d'aumône annuelle, à prendre sur les moulins de Veuë. Ces moulins & ceux de Pilon, furent détruits l'an 1534, lorsqu'on voulut dessécher le lac de Grand-Lieu. Pendant les troubles de la Ligue, cette ville, qui tenoit pour le Roi, fut assiégée par le Seigneur de Goulaine, qui n'eut pas beaucoup de peine à la soumettre à l'obéissance du Duc de Mercour. Celui-ci fit raser les fortifications de cette petite place.
En 1400, le manoir de la Blanchardaie appartenoit au Sieur de la Blanchardaie ; cette Terre, qui a haute-Justice, appartient présentement à M. Danguy. En 1400, Jean Proais étoit Châtelain & Receveur de Veuë.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb