accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale campeneac carte postale campeneac carte postale campeneac carte postale campeneac  

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CHÂTEAU DE TRÉCESSON ET SA CHAPELLE - CLASSÉ LE 23 JUIN 1922

      CHAPELLE SAINT-JEAN ET RUINES QUI L'ENTOURENT - INSCRIT LE 27 FÉVRIER 1946

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      L'ENSEMBLE FORMÉ SUR LA COMMUNE DE CAMPÉNÉAC PAR LES SITES DE LA BUTTE DE TIOT ET DU CHÂTEAU DE TRECESSON Y COMPRIS L'ALLÉE DE CHÊNES QUI L'ACCOMPAGNENT - CLASSÉ LE 10 JANVIER 1967

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

CAMPÉNÉAC ; sur la route de Rennes à Ploermel ; à 16 lieues trois quarts de Saint-Malo, son Evêché ; à 10 lieues de Rennes ; & à 1 lieue trois quarts de Ploermel, sa Subdélégation & son ressort. La Cure est à l'alternative : on y compte 2400 communiants. Le Roi y possede plusieurs fiefs. Son territoire renferme beaucoup de landes, des bois dont le plus considérable est celui de Brenchan, d'une lieue de circonférence ; & des terres en labeur, de bonne qualité, qui produisent du froment & autres grains : les prairies y sont en petit nombre.
Le château de Trecesson appartenoit, en 1250, à Jean, Chevalier, Seigneur de Trecesson & de Campénéac. Jean de Trescesson, son fils, époux de Catherine de Montauban, eut un fils aussi nommé Jean, Chambellan du Duc Jean V, & son Connétable en 1430. Celui-ci n'eut qu'une fille nommée Jeanne, qui épousa Eon de Carné : de ce mariage sortit François, né en 1493, qui obtint des lettres du Roi Charles VIII, données à Ploermel le 21 Avril 1494, pour reprendre le nom & les armes de Trecesson. Il eut plusieurs enfants, dont l'aîné, nommé Prigent de Trecesson, épousa, en 1556, Gillette d'Avaugour, dont il eut un fils nommé Paul de Trecesson, pere de François-Gilles, Vicomte de Trecesson, époux de Jeanne de Bruc, en faveur duquel la Terre de Trecesson fut érigée en Comté, en 1681 ; elle appartient aujourd'hui à M. de Trecesson, l'un de leurs descendants.
Les autres maisons nobles sont : en 1400, la Chateigneraie, à la Dame de la Chateigneraie ; Brenéen, au Sieur de Brenéen ; Ker-jean, à Guillaume de Ker-jean ; le Clino, à Olivier de Trecesson ; le Bois-Sevier, à Pierre du Guini ; le Bois-Senier, à Guyon-Brehand ; les Marchées, à Jean de Lessonet ; l'Hebergement-du-Sit, à l'Abbé de Paimpont ; la métairie de........ à l'Abbé de Montfort ; la Ripviere, à........ Bernen, à Marie Dame de Bernen.
Cette Paroisse est la patrie de la bonne Armel, dont nous avons l'histoire, née le 19 Septembre 1606, de Georges Nicolas, & de Françoise Néant, son épouse, & morte en odeur de sainteté le 28 Octobre 1671.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb