accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale carentoir carte postale carentoir carte postale carentoir    

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      SÉPULTURE MÉGALITHIQUE DE SIGRÉ Y COMPRIS UNE BANDE DE TERRAIN DE 5 MÈTRES DE LARGE AUTOUR DES PIÈCES VISIBLES DU MONUMENT - INSCRIT LE 6 MAI 1986

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

CARENTOIR ; à 10 lieues trois quarts à l'Est-Nord-Est de Vannes, son Evêché ; à 10 lieues un sixieme de Rennes ; & à 4 lieues de Malestroit ; sa Subdélégation. Elle ressortit à Ploermel, & compte, y compris les habitants de la haute Bourdonnaye, la Chapelle-Gacelin, la Gacilli, & Queleneuc, ses treves, 6000 communiants. La Cure, qui est un ancien Doyenné, est à l'Ordinaire. Son territoire fournit un si grand nombre de carrieres d'ardoise, qu'il fut autrefois nommé Ker-antoir ; ville du Couvreur. Il est fort étendu, & forme de petites plaines coupées de vallons, dont les terres sont fertiles en grains. On y voit des prairies, des bois, la forêt de la Bourdonnaye, & une quantité progieuse de landes qui pourroient être cultivées avec succès. On trouve auprès du village de la Cassais, plusieurs pieces de terre pleines de cailloux blancs & transparents, pour la plupart de figure exagone, qui deviennent, sous les mains de l'ouvrier, à peu près semblables à ceux du Rhin.
Le château de la Bourdonnaye, haute, moyenne & basse-Justice, est la Seigneurie de Carentoir, érigée en Marquisat en 1717. Elle appartient à M. le Marquis de la Bourdonnaye, Conseiller d'Etat.
Les autres maisons nobles de cette Paroisse, sont : en 1400, le Ronceray, à Dlle. Anne Guillou, fille aînée de la maison de la Lardaye ; Bois-Basset, haute, moyenne & basse-Justice, à Mde. de Peccaduc ; en 1420, la Villerain, à Jean, Sieur du Fresche ; Trelan, à Guillaume Pucy, Sieur de Trelan ; Peccaduc, haute, moyenne & basse-Justice, à M. de Peccaduc ; Trelo, haute, moyenne & basse-Justice, à M. du Trelo ; la Herblinais, moyenne & baile-Justice, à M. Danet ; la Danais, moyenne & basse-Justice, à M. de la Danais ; les Grès-Michel, basse-Justice, à M. de Carheil ; la Grée-Horlay, basse-Justice, à M. de Trenégat. Les maisons nobles de la basse Bouexiere, le Bois-Guillaume, la Touche, la Guichardais, la Boutinais, la Coussaye, le Boranlo, Coetus, Villenaru, le Boisbic, la Chohallaye, le Bot, la Tronchaye, Launaye, la Gourlandais, la Ville-Juhel, la Bouexiere, la Garillé, la Ville-Orion, la Rochegestin, la Bouere, le Bochet, la Ville-Louet, la Vallée, le Noean, le Virgile, la Heruyais, la Ville-Queno, Guilleneuc, la Chouaniere, le Mur, la Beauvais, & la Ville-Guessant.
LE TEMPLE DE CARENTOIR ; sur une hauteur, près la riviere d'Aph ; à 11 lieues un quart à l'Est-Nord-Est de Vannes, son Evêché ; à 9 lieues & demie de Rennes ; & à 4 lieues de Malestroit, sa Subdélégation. On compte 300 communiants dans cette Paroisse, qui ressortit à Ploermel : la Cure est présentée par le Commandeur de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Il s'y exerce deux hautes-Justices & deux moyennnes, qui ressortissent au Marquisat de la Bourdonnaye. La moyenne & basse-Justice de la Nouan appartient à M. de la Nouan. Ce territoire comprend des terres labourables, des prairies, des landes ; & les maisons nobles de Trelan, du Mur, de la Villequenot, & de la Nouan. La Commanderie de Carentoir vaut mille quatre cents livres de revenu : elle est affectée au Chapelain & Servant d'armes.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb