accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale ile de houat        

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      ILÔT D'ER-YOH PRÈS DE L'ÎLE D'HOUAT ET RENFERMANT DES VESTIGES PRÉHISTORIQUES - CLASSÉ LE 24 JUIN 1927

      DOLMEN À GALERIE DE BOD-EN-LANN-VRAS OU BOD-EN-STANG-VRAS - CLASSÉ LE 28 MAI 1931

      DOLMEN À GALERIE DE STANG-VRAS - DOLMEN À GALERIE DE STANG-VRAS - CLASSÉ LE 27 MAI 1931

      DEUX MENHIRS COUCHÉS SITUÉ À MEN-PLAT - CLASSÉ LE 19 MAI 1931

      MENHIR SITUÉ À PARC-ER-MENHIR - CLASSÉ LE 23 MAI 1931

      MENHIR SITUÉ À MEN-GUEN - CLASSÉ LE 19 MAI 1931

      TUMULUS SITUÉ À ER-STANGVRAS - CLASSÉ LE 27 MAI 1931

      MENHIR ISOLÉ SITUÉ À BAR-KREIZ - CLASSÉ LE 16 MAI 1931

      FORT DE BÉNIGUET EN TOTALITÉ - INSCRIT LE 30 OCTOBRE 2000

      FORT D'EN TAL EN TOTALITÉ - INSCRIT LE 30 OCTOBRE 2000

      FORT CENTRAL EN TOTALITÉ - INSCRIT LE 30 OCTOBRE 2000

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      L'ARCHIPEL DE HOUAT SUR LA COMMUNE DE HOUAT, LES ÎLES ET LES ÎLOTS INHABITÉS AINSI QUE L'ÎLE PRINCIPALE SAUF LA PARTIE CENTRALE INSCRITE - CLASSÉ LE 31 JANVIER 1980

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

ISLE-DE-HOUAT ; à sept lieues au Sud-Sud-Ouest de Vannes, son Evêché ; à 26 lieues trois quarts de Rennes ; & à 4 lieues un tiers de Sarzeau, sa Subdélégation : elle dépend du gouvernement de Belle-Isle. Cette isle a une lieue dans sa plus grande longueur du Nord au Sud, un tiers de lieue dans sa plus grande largeur de l'Est à l'Ouest, & contient environ trois cents trente arpents de terrein. On y distingue, à la basse mer, une chaîne de rochers, qui, partant d'une des pointes de Quiberon, aboutit à l'Isle-de-Houat, & se prolonge jusqu'à celle de Hedic, située à une lieue au Sud de celle de Houat ; ce qui sert à confirmer l'opinion de ceux qui présument que ces deux isles ont été détachées du continent depuis quelques siecles. Quoi qu'il en soit, on ignore cette époque également que celle de la fondation de la colonie actuelle de Houat. Cette petite peuplade est rassemblée dans un seul hameau d'environ soixante maisons, ou plutôt cabanes, comme celles des Sauvages, & peut former un total de deux cents cinquante habitants : elle a pour Pasteur un seul Prêtre, ayant le titre de Curé, qui a, pour tout revenu fixe, une pension de cent vingt livres que lui fait l'Abbé de Saint-Gildas de Rhuis, qui se dit Seigneur de cette isle, & qui, en cette qualité, perçoit la dîme à la quatrieme gerbe. On évalue cette dîme à une somme de douze cents livres, année commune. Il semble que ce gros décimateur devroit au moins partager avec le Curé, auquel il seroit impossible de se procurer la subsistance la plus frugale, si ses ouailles ne venoient à son secours, & ne lui faisoient partager les douceurs que peut fournir une navigation perpétuelle. Malgré cela, l'isle se trouve souvent sans Pasteur. Houat est environnée de rochers affreux & escarpés ; cependant, il s'y trouve quelques anses d'un accès facile, entr'autres, celle du Collet, à l'Est de l'isle. Au Nord de cette anse, le Roi Louis XIV fit, sur la fin de son regne, construire une belle tour, avec une batterie circulaire, un fossé revêtu, pont-levis à la batterie & à la tour, dans laquelle on entretenoit quinze hommes, en temps de paix, de la garnison de Belle-Isle, & cinquante hommes, avec un Capitaine, en temps de guerre. L'Amiral Lestoek, s'en empara en 1756, & la fit sauter. Le 20 Octobre, il envoya une frégate sommer l'Officier qui y commandoit de se rendre. Cet Officier refusa d'abord : mais, le lendemain, après une heure de canonnade de la frégate, il se rendit prisonnier de guerre, avec trente-six hommes qui formoient la garnison de cette tour, qui pouvoit tenir un mois sans tirer un coup fusil, tant que l'ennemi ne l'eût point attaquée par terre. Le 22, l'Amiral envoya une frégate porter cette garnison à Belle-Isle ; mais M. le Comte de Saint-Cernin, qui y commandoit alors, la refusa, disant, qu'il ne vouloit point recevoir des troupes Françaises qui navoient pas une goutte de sang à verser pour leur Roi. L'Anglais, ne voulant point aussi s'en charger, jetta ces trente-six hommes & l'Officier à Quiberon. L'Officier fut arrêté, jugé au Conseil de guerre, & condamné à vingt-un ans de prison, après avoir été dégradé.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb