accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale locmaria grand-champ        

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CHÂTEAU DE COËT-CANDEC - INSCRIT LE 8 MAI 1939

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

GRAND-CHAMP ; sur une hauteur ; gros bourg qui releve du Roi ; à 2 lieues trois quarts au Nord-Nord-Ouest de Vannes, son Evêché, sa Subdélégation, & son ressort ; & à 20 lieues & demie de Rennes. On y compte, y compris ceux de Brandivi & de Lomaria, ses treves, 4200 communiants : la Cure est à l'Ordinaire. Ce territoire est d'une grande étendue ; on y voit des terres labourées, des prairies, la forêt de Lanvaux, quelques petits bois, & des landes en quantité, dont les habitants ne connoissent pas tout le prix. Nous desirons qu'ils puissent bientôt se persuader que la culture de ce terrein, qu'ils abandonnent, feroit leur bonheur, s'ils y donnoient leurs soins. Les maisons nobles de cette Paroisse sont : la Baronnie de Lanvaux, qui passe pour l'une des plus anciennes de la province. L'an 1138, l'Abbaye de Lanvaux fut fondée, à peu de distance du château, par le Baron de ce nom, qui la donna à des Religieux de l'Ordre de Cîteaux. ( Voyez Lanvaux. )
D'Argentré rapporte qu'en 1247 le Baron de Lanvaux, ayant eu quelques différents avec le Duc Jean I, surnommé le Roux, à l'occasion des droits de sa Baronnie, leva des troupes, & attira dans son parti le Baron de Craon, avec lequel il attaqua quelques places de la dépendance du Duc Jean I, qui aussi-tôt assembla des troupes, à la tête desquelles il marcha contre les rebelles, les fit prisonniers, & fit enfermer le Baron de Lanvaux dans le château de Sucinio, dans la presqu'isle de Rhuis, & celui de Craon, dans celui du Bouffay de Nantes. Le Duc consisqua ensuite leur Baronnie, & réunit à son domaine celle de Lanvaux, dont il donna une partie à l'Abbaye de ce nom, qui se trouvoit altérée par cette saisie. Le château de Lanvaux étoit alors bien fortifié, il étoit situé auprès d'un grand étang qui se perd dans la riviere d'Aurai, & avoir un parc d'une étendue considérable, & une forêt qui le joignoit : cette place fut démolie en........
Au mois de Décembre 1463, le Duc François II donna cette Baronnie à André de Laval, Sire de Lohéac & Maréchal de France ; mais comme il étoit fort avancé en âge & sans espérance d'avoir des enfants, cette Terre fut donnée à Louis de Rohan, Sire de Guemené, avec l'emplacement de son ancien château, pour en jouir après la mort du Maréchal. François II le fit Baron de Lanvaux, avec le droit de rétablir le château & les forteresses qu'on avoit démolies, de lever un guet pour la garde de cette place, & d'y contraindre tous les roturiers & gens de bas état, à trois lieues à la ronde ; comme on le voit à la Chambre des Comptes, dans une copie des lettres du Duc, données à Nantes le 22 Septembre 1485. Le château de Lanvaux, rebâti pour la seconde fois, par le Duc de Rohan, fut encore démoli après les guerres de la ligue : on n'en voit plus aujourd'hui que les ruines, & la forêt de son nom, qui ne renferme plus qu'environ trois cents cinquante arpents de terrein planté en futaie & taillis, laquelle appartient au Roi, de même que toutes les dépendances de cette Terre.
Le Duc François II, par ses lettres données à Nantes le 12 Octobre 1486, permit à Louis de Rohan, Baron de Lanvaux, de retirer des mains des Peres Chartreux d'Aurai les fonds de cette Baronnie, dont ils avoient voulu s'emparer en 1482, sous prétexte qu'elle dépendoit de la fondation faite par le Duc Jean IV le 5 Février 1382, de la Chapelle de Saint-Michel, qu'il avoit fait élever dans l'endroit où il avoit remporté la victoire sur Charles de Blois, à la bataille d'Aurai, livrée le 29 Septembre 1364.
Le château de Penhoët appartenoit, en 1224, à Pierre de Grand-Champ, qui confirma, dans ce même temps, à Justin, Abbé de Lanvaux, la donation du village de Ker-orguen, que ses prédécesseurs avoient faite à cette Abbaye. Le 13 Juin 1451, Guillaume de Penhoët fut créé Banneret par le Duc Pierre II. La Seigneurie de ce nom appartenoit, en 1530, à N........ le Drouet ; Ker-gal, appartenoit, en 1400, à Pierre de Lantivi, Sieur de Talhouet ; en 1640, à Jean de Lantivi, époux de Françoise de Tregoët, qui furent succédés dans cette Seigneurie par leur postérité : Ker-mengui, en 1500, au Sieur de Ses maisons, aujourd'hui à M. de Monty de Rezé. Les suivantes appartenoient, en 1520, sçavoir : Coetquaudec, en 1500, à Pierre-Guillaume Chohan ; Senderven, à la Dame de la Forêt ; le Guern, au Sieur de Kerdréan ; le Hervouet, au Sieur d'Acigné ; Ker-mer, à Guyon, Sieur de Grandville ; Ker-riou, à Guillaume le Dihouadet ; Talhouet, au Sieur de Loyon ; Coetdregaro, à Mathurin Segaro ; Ker-robert, au Sieur Kerver ; Ker-sape, à François de Kersape.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb