accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale marzan        

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      MOULIN À VENT À L'OUEST DU BOURG - INSCRIT LE 14 MAI 1937

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

MARZAN ; sur une hauteur, à peu de distance au Nord de la riviere de Vilaine ; à 7 lieues deux tiers à l'Est-Sud-Est de Vannes, son Evêché & son ressort ; à 17 lieues un quart de Rennes ; & à deux tiers de lieu de la Rochebernard, sa Subdélégation. On y compte 1800 communiants : la Cure est à l'Ordinaire. Il se tient cinq foires, par chaque année, à Marzan. Le Roi est le Seigneur de la plus grande partie de la Paroisse : l'Abbaye de Prieres, M. le Duc de Lorges, & M. du Hellec, y possedent des fiefs seigneuriaux. Le château de l'Isle, situé sur un rocher dans la riviere de Vilaine, à trois quarts de lieue au Sud-Ouest du bourg de Marzan & dans son territoire, fut bâti par les Romains ou par les premiers Rois de Bretagne. Il est plus probable qu'il doit son exigence aux premiers : ce qui le prouve, est le chemin Romain qui y passe. ( Voyez le Gavre. ) Les Souverains de cette province y passoient ordinairement quelques mois de l'année. Le Duc Artur y mourut l'an 1312. Son corps fut porté à Ploermel, inhumé dans l'Eglise des Carmes, & son cour à Vannes, où il fut déposé dans l'Eglise des Peres Cordeliers.
La position de ce château, qui est actuellement en ruines, prouve que c'étoit une place forte, avec gouvernement & garnison. Il est entouré des eaux de la Vilaine, & n'a qu'une entrée très-étroite : il appartient, avec toutes ses dépendances, à l'Abbaye de Prieres, à laquelle il fut donné, l'an ........
Maisons nobles de Marzan.
En 1430, Monternec, à Jean Rémi ; Coetredoret, à Guillaume de Roëtat ; Ker-antouer, à Guillaume de Mussillac.
Le 3 Octobre 1490, le Roi Charles VIII permit, par son Mandement, aux Abbé & Moines de l'Abbaye de Prieres, de bâtir une maison & une hôtellerie au passage de l'Isle sur la riviere de Vilaine, pour la commodité des passants.
Ker-Jeantil, maison ducale, qui servoit de rendez-vous pour la chasse des Ducs de Bretagne. Le château de Marzan est très-ancien : il appartenoit à M. le Duc de Lorges. L'an ........ une Demoiselle de la maison de Lorges établit une école de charité à Marzan. La fondation est de cinq cents livres de rente pour quatre filles qui doivent instruire les enfants de la Paroisse.
En 1530, existoient les maisons de Ker-ien, Craslon, Quistillic, Ker-tonat, Ker-guill, le Predic, Ker-nonen, le Monteneuc, & la Hechoye. Silt appartenoit, en 1554, à Jean, Chevalier, Seigneur de Silt, qui reçut ordre de se mettre à la tête des habitants de la Paroisse d'Azal, pour garder l'entrée de la Vilaine, où les ennemis menaçoient de pénétrer pour piller le pays ; elle est aujourd'hui à ses descendants : la Prevotaye, à N........
Jurisdictions de Marzan.
Marzan, haute, moyenne & basse-Justice, à M. le Duc de Lorges ; Ker-jean, haute, moyenne & basse-Justice, idem. Ce territoire renferme des terres en labeur assez fertiles, des prairies, & des landes très-étendues, dont le sol n'est pas de bonne qualité : on y voit quelques bois taillis. Le plus étendu, qui peut contenir deux cents arpents, est celui de Marzan : il appartient à l'Abbaye de Prieres. A l'Ouest du bourg, est une élévation sur laquelle sont situés deux moulins à vent : elle forme un très-beau point de vue.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb