accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale mauron carte postale mauron carte postale mauron carte postale mauron  

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      PORTAIL SUD DE L'ÉGLISE - INSCRIT LE 15 MAI 1925

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

MAURON ; gros bourg, sur la route de Ploermel à Saint-Méen pour Dinan ; à 14 lieues un quart au Sud-Sud-Ouest de Saint-Malo, son Evêché ; à 9 lieues de Rennes ; & à 4 lieues de Ploermel, sa Subdélégation & son ressort. Il s'y exerce une haute-Justice, & il s'y tient un marché le lundi, & deux foires par an. M. Dandigné de la Chasse est Seigneur de la Paroisse dont la Cure est à l'Ordinaire. Le nombre des habitants est de 3900. Le territoire, qui est plat & couvert, renferme des terres en labeur, des prairies arrosées des eaux de la riviere au Duc, & des landes : on y fait du cidre.
Jean, Roi de France, protecteur de Charles de Blois, envoya en Bretagne, pour soutenir les droits de ce Prince, une armée commandée par le Maréchal d'Offemont & le Comte de la Marche. La Comtesse de Montfort se disposa à résister vigoureusement : elle rassembla promptement une petite armée d'Anglais & de Bretons, qui fut commandée par Tangui du Châtel. Yves de Treziguidi, & Garnier de Cadoudal, tous trois grands Capitaines, qui marcherent au devant de l'armée Française qu'ils rencontrerent dans la Paroisse de Mauron. Le Maréchal, qui avoir des troupes bien supérieures, méprisa le petit nombre des ennemis, & les attaqua aussi-tôt qu'il les eut apperçus. Sa présomption lui coûta cher. Tangui du Châtel fondit comme un lion sur le corps de troupes aux ordres du Maréchal, l'enfonça, tua le chef de sa propre main, & mit ses troupes en déroute. Le carnage fut très grand ; le Comte de la Marche y périt avec sa Compagnie. Le Vicomte de Rohan ; le Sire de Tinteniac, qui s'étoit couvert de gloire à la bataille des Trente ; furent tués avec un grand nombre d'autres Seigneurs. Les Généraux vainqueurs y firent des prodiges de valeur, de même que Vancelay, Commandant d'un corps de troupes Anglaises. Cette bataille, si funestle au Comte de Blois, fut perdue, comme celle de Poitiers & d'Azincourt, par la trop grande présomption des Français qui y combattirent sans ordre.
Maisons nobles de Mauron.
En 1400, le Bois-Jagu, à Jean du Bois-Jagu ; le Plessis, à Jean du Plessis ; le Coudrai, à Jean Blanchard ; Launay & la Ville-David, à Pierre Lorret ; la Haye, à Guillaume l'Evêque ; le Rox, ancien manoir, à la Dame de Laval ; le Désert, à Pierre le Roux ; Pinguilly, à Jean de Pinguilly : en 1456, l'Abbaye ou la Jouiere, à Gervais, Sieur de la Jouiere, qui épousa Robine du Cambout ; François de la Jouiere, un de ses descendants, épousa Jeanne de Châteaubriand : leur postérité leur a succédé.
La Seigneurie de Mauron fut érigée en Vicomté, l'an 1658, en faveur de Maurille de Bréhan, Sieur de Mauron, Conseiller au Parlement de Bretagne. Le château de Mauron appartient actuellement à M. Dandigné de la Chasse, Seigneur de l'endroit. ( Voyez Iffendic. ) Les maisons du Ferron, du Boyé, & de Laine-Pont, sont plus modernes : nous ignorons le nom des possesseurs.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb