accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

lanrelas        
         
         
         

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

LANRELAS ; sur la riviere de Rance ; à 10 lieues un quart au Sud-Sud-Ouest de Saint-Malo, son Evêché ; à 10 lieues un tiers de Rennes ; & à 4 lieues & demie de Montauban, sa Subdélégation. Cette Paroisse ressortit au Siege de Ploermel, & compte 1200 communiants : la Cure est à l'alternative. On y voyoit, en 1220, les maisons nobles suivantes : le Châtelier & la Ville-Geffrais, à Alain du Châtelier, Seigneur de Lanrelas ; en 1400, à Pierre du Châtelier, qui épousa Jaquemine d'Acigné : Lanrelas, haute-Justice, à M. de Saint-Pern ; Guilerien, basse-Justice, à M. de la Bretonniere ; la Touche-Meliare, moyenne-Justice, à M. de Bruc. En 1380, la Cheze, à Gui de la Bouexiere ; le Guy-Rafflay, à Amauri de la Touche-Meslard ; Saint-Rigeant, à Eon Guitté ; le Rochey, à Guillaume du Rochey ; la Rallaye, à Jeanne Rolland ; Saint-Rigeant, à Guillaume Roborin. Ce territoire forme, à quelques vallons près, une plaine, où l'on voit des terres en labeur, des prairies, beaucoup de landes, & des arbres à fruits.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb