accueil bretagneweb              bretagneweb

ÉGLISE SAINT-RONAN

O.

laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan
laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan
laurenan eglise saint-ronan        

 

CROIX MONOLITHE PRÈS DE L'ÉGLISE SAINT-RONAN

O.

laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan
laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan
laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan      

 

PORTE COCHÈRE

CETTE PORTE COCHÈRE EST SITUÉE AU BOURG.

laurenan porte cochere du bourg laurenan porte cochere du bourg laurenan porte cochere du bourg laurenan porte cochere du bourg laurenan porte cochere du bourg

 

PUITS PRÈS DE LA PORTE COCHÈRE DU BOURG

O.

laurenan croix du cimetiere        

 

CIMETIÈRE

O.

laurenan cimetiere laurenan cimetiere laurenan cimetiere laurenan cimetiere laurenan cimetiere
laurenan cimetiere        

 

VIEUX LAURENAN

O.

laurenan vieux laurenan laurenan vieux laurenan laurenan vieux laurenan laurenan vieux laurenan laurenan vieux laurenan

 

CROIX À DROITE DE LA CHAPELLE SAINT-YVES DE TERTIGNON

O.

laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan
laurenan eglise saint-ronan        

 

CROIX À GAUCHE DE LA CHAPELLE SAINT-YVES DE TERTIGNON

O.

laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan
laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan      

 

ARBRE PRÈS DE LA CHAPELLE SAINT-YVES DE TERTIGNON

O.

laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan  

 

CROIX DE QUÉVRAN

O.

laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan
laurenan eglise saint-ronan laurenan eglise saint-ronan      

 

DIVERSES CROIX À LAURENAN

O.

laurenan croix du cimetiere

CROIX DU CIMETIÈRE

       
laurenan croix pres de le chabre

CROIX PRÈS DE LE CHABRE

laurenan croix pres de le chabre

CROIX PRÈS DE LE CHABRE

laurenan croix pres de le chabre

CROIX PRÈS DE LE CHABRE

   

 

MONUMENT AUX MORTS

O.

laurenan monument aux morts laurenan monument aux morts laurenan monument aux morts laurenan monument aux morts laurenan monument aux morts
laurenan monument aux morts        

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

LAURENAN ; dans un fond ; à 8 lieues trois quarts au Sud-Sud-Est de Saint-Brieuc, son Evêché ; à 13 lieues un quart de Rennes ; & à 5 lieues & demie de Josselin, sa Subdélégation. Cette Paroisse, dont la Cure est à l'Ordinaire, ressortit au Siege royal de Ploermel, & compte 1200 communiants. M. de Carné en est le Seigneur ; mais la haute, moyenne & basse-Justice du lieu appartient à M. l'Abbé de Larlan. Ce territoire forme à peu près une plaine où l'on voit des terres assez bien cultivées avec une quantité prodigieuse de landes.
Le château de Coëtlogon, ancienne Châtellenie & fief de Haut-Ber, appartenoit, en 1280, à Henri, Chevalier, Seigneur de Coëtlogon, qui laissa plusieurs enfants. Pierre, son second fils, a été la premiere Touche des Seigneurs de Mejusseaume. ( Voyez le Rheu. ) La Terre & Seigneurie de Coëtlogon fut réunie aux Terres de Pleugriffet, de la Motte-au-Vicomte, du Gouray, de la Lande, du Châtel, du Beaufond, & érigée en Marquisat sous le nom de Coëtlogon, relevant du Duché de Bretagne, par lettres du mois de Mai 1622, enrégistrées au Parlement de Rennes l'an........ en faveur de René, Sire de Coëtlogon, qui mourut sans enfants mâles. Sa fille aînée, nommée Philippe de Coëtlogon, hérita de ce Marquisat ; & se maria avec René de Coëtlogon, Seigneur de Mejusseaume, son parent, & aîné d'Alain-Emmanuel de Coëtlogon. Ce René de Coëtlogon fut nommé Vice-Amiral le 18 Novembre 1716, Chevalier des Ordres du Roi en 1724, & Maréchal de France le premier Juin 1730. Il se trouva à onze batailles, où il se distingua beaucoup : il fut un des plus grands hommes de mer de son temps, & se montra digne des honneurs & des emplois dont il fut revêtu : il ne jouit que sept jours de la dignité de Maréchal de France, & mourut âgé de quatre-vingt-trois ans. Louis de Coëtlogon, son frere, a formé la branche des Vicomtes de Loyat. ( Voyez Loyat. )
René, Marquis de Coëtlogon, eut, de son mariage avec Philippe de Coëtlogon, un fils, nommé René-Hyacinthe, qui mourut sans enfants mâles. Sa fille, nommée Susanne Guyonne, épousa Philippe-Gui de Coëtlogon, son cousin-germain, à qui elle porta le Marquisat de son nom : ils eurent un fils, nommé César, qui épousa Catherine-Claude le Borgne d'Avaugour, de laquelle il n'eut point d'enfants mâles. Sa fille aînée & principale héritiere a porté ce Marquisat dans la maison de Carné, par son mariage avec le Comte de Carné. C'est de Philippe de Coëtlogon qu'on a dit qu'il avoit été l'homme du monde le plus aimable, &, ce qui n'en est pas toujours une suite, l'homme du monde le plus aimé.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb