accueil bretagneweb              bretagneweb

ÉGLISE SAINT-PIERRE

L'ÉGLISE SAINT-PIERRE DE PLESTAN DATE DU 18ÈME SIÈCLE AVEC DES RÉEMPLOIS DU 16ÈME SIÈCLE, ELLE SUBIT UN INCENDIE EN AVRIL 1917 PUIS EST RECONSTUITE DANS LES ANNÉES QUI SUIVENT.

eglise saint-pierre plestan eglise saint-pierre plestan eglise saint-pierre plestan eglise saint-pierre plestan eglise saint-pierre plestan
eglise saint-pierre plestan eglise saint-pierre plestan eglise saint-pierre plestan eglise saint-pierre plestan eglise saint-pierre plestan
eglise saint-pierre plestan eglise saint-pierre plestan eglise saint-pierre plestan eglise saint-pierre plestan eglise saint-pierre plestan
eglise saint-pierre plestan eglise saint-pierre plestan      

 

CROIX PRÈS DE L'ÉGLISE SAINT-PIERRE

CETTE CROIX DU 16ÈME SIÈCLE.

croix pres eglise saint-pierre plestan croix pres eglise saint-pierre plestan croix pres eglise saint-pierre plestan croix pres eglise saint-pierre plestan croix pres eglise saint-pierre plestan
croix pres eglise saint-pierre plestan        

 

MONUMENT AUX MORTS

LE MONUMENT AUX MORTS DE PLESTAN COMPTE 134 NOMS.

monument aux morts plestan monument aux morts plestan monument aux morts plestan    

 

ÉOLIENNES DE BEL-AIR

O.

eolienne de bel-air plestan eolienne de bel-air plestan eolienne de bel-air plestan eolienne de bel-air plestan eolienne de bel-air plestan
eolienne de bel-air plestan eolienne de bel-air plestan eolienne de bel-air plestan eolienne de bel-air plestan eolienne de bel-air plestan
eolienne de bel-air plestan eolienne de bel-air plestan eolienne de bel-air plestan eolienne de bel-air plestan eolienne de bel-air plestan
eolienne de bel-air plestan eolienne de bel-air plestan      

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CROIX DU CIMETIÈRE - INSCRIT LE 8 JANVIER 1964

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

PLESTAN ; sur la route de Rennes à Brest ; à 5 lieues & demie à l'Est-Sud-Est de Saint-Brieuc, son Evêché ; à 14 lieues & demie de Rennes ; & à 1 lieue & demie de Lamballe, sa Subdélégation. Cette Paroisse ressortit à Jugon, & compte 1300 communiants. M. le Duc de Penthievre en est le Seigneur : la Cure est à l'alternative. Ce territoire produit des grains de toutes especes, & du cidre. C'est un pays plat, dont les terres sont bonnes & bien cultivées. La riviere de Gouessan y prend sa source. La maison de Gardiseul est très-ancienne : elle fut possédée, pendant plusieurs siecles, par les Seigneurs de Forsanz, maison illustre, originaire de Gascogne près la ville de Condom, dont la Seigneurie leur appartenoit en partie. Un Seigneur de Forsanz épousa la fille d'un Comte d'Armagnac, Duc de Guyenne en 1025. Le premier qui vint en Bretagne, commandoit la Compagnie des Gendarmes du Sire d'Albret, son parent. En 1487, un cadet de cette maison s'établit en Bretagne, & y acquit la Terre de Gardiseul, l'an 1526. Parmi ses descendants, on compte trois Gentilshommes de la maison du Roi, un Gouverneur des ville & château de Dinan, & un Mestre-de-Camp d'un Régiment d'Infanterie, en 1680. La Seigneurie de Gardiseul a une haute-Justice ; elle appartient aujourd'hui à M. de la Moussaie, qui possede aussi Carcouët, haute-Justice ; & Bressiniere haute-Justice : Gautrel, moyenne-Justice ; le Val, moyenne-Justice,à M. Poullain de Tramain : Guilliers, basse-Justice ; la Chéze moyenne-Justice, à M. Brunet du Guilliers : les Perrieres, moyenne-Justice, à M. de Lorgeril ; le Bois-Menard, basse-Justice à M. Urvoi de Kertangui ; le Verger, moyenne-Justice, à M. Bertho de la Ville-Josse. En 1460, Carcouët, la Ville-Auléon, Bréhiguen, la Torche, la Houssaye, les Salles, Saubosseq, à N........ : la Ville-Heliou, à Jean de la Chapelle, Sieur de la Beuvre & de Pledran ; le Plessis-Budes, le Brancher, le Couessavet, à Thebaud de Queryennec, Sieur du Quillio ; Hirel de Gast, Boëtua de Coessurel, à Bertrand Budes ; la Touche, la Ville-Gual, à Jean Budes : la maison de Budes est très-ancienne. L'auteur d'un armorial breton dit qu'un Pape, qu'il ne nomme pas, ayant fait mourir, dans la ville de Moron, Sylvestre Budes, un des plus braves guerriers de son temps, sur le rapport de ses ennemis, fut si fâché de sa mort, quand il eut reconnu l'innocence de ce Gentilhomme, que, pour en témoigner son repentir, il changea l'écusson de ses armes, & donna une Bulle qui déclaroit toutes les Terres dont ce Seigneur jouissoit avant sa mort, exemptes de dîmes ; & ses descendants jouissoient encore de ces privileges en 1680.
Les manoirs de Saze, de Vaumorin, & de Salles-Cipheron, à Charles de Couveran, les manoirs de la Ville-Auger, de la Ville-Guerdret, & de la Garde, à Geoffroi Hidoux, le manoir de la Fontaine-Menet, à Guillaume Grassion ; les manoirs de la Ville-Glé & du Chalonge, à Jean le Mentier, à cause de son mariage avec Jeanne le Sénéchal, héritiere de ces deux Terres, vers l'an 1488.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb