accueil bretagneweb              bretagneweb

CROIX PRÈS DE TRÉHOUËT

O.

modele modele modele    

 

MAIRIE

O.

modele modele      

 

MONUMENT AUX MORTS

O.

modele modele modele modele  

 

ANCIENNE MAIRIE

O.

modele        

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

MUR ; sur une hauteur, à peu de distance de la route de Pontivi à Corlai ; à 18 lieues un tiers à l'Est-Nord-Est de Quimper, son Evêché ; à 21 lieues un quart de Rennes ; & à 3 lieues un quart de Pontivi, sa Subdélégation. Cette Paroisse, dont la Cure est à l'Ordinaire, ressortit au Siege royal de Ploermel, & compte 4000 communiants, y compris les habitants de Saint-Connet & de Saint-Guen, ses treves. M. le Duc de Rohan en est le Seigneur.
Les basses-Justices de Coëtuhan & Delaunay appartiennent à M. de Noyan ; & la basse-Justice de la Roche-Guehennec, à M. de Moyan.
Le territoire de Mur est montagneux au Nord de son bourg ; mais au Sud, à l'Est, & à l'Ouest, on remarque des terres bien cultivées & fertiles, & des landes très-étendues, qui paroissent mériter les soins du cultivateur.
La Seigneurie de Mur est très-ancienne ; elle appartint d'abord aux Comtes de Cornouailles, issus de la maison de Bretagne. Ouën, sour d'Hoël II, Duc de Bretagne, épousa, vers l'an 1072, Eudon, Comte de Cornouailles ; leurs enfants furent très-puissants en Bretagne, & tenoient un rang distingué à la Cour des Ducs. Ils firent, en basse Bretagne, différentes branches connues sous différents noms. Celle qui possédoit la Seigneurie de Mur, à titre de Comté, & dont le chef prenoit quelquefois celui de Sire de Corlai, étoit ordinairement connu sous le nom de Comte de Launaye-Mur. Christophe de Mur, fils puîné de Garcis de Mur & de Béatrix de Rostrenen, qui vivoient en 1357, épousa Louise, fille de Thibaud de la Riviere ; maison située en la Paroisse d'Auverné, au diocese de Nantes. Son fils Geoffroi prit le nom de la Riviere, que ses descendants ont toujours porté depuis, selon les conventions du contrat de mariage de son pere. Christophe de la Riviere, épousa, en secondes noces, Olive de Savigné. De ce mariage sortit la branche des Seigneurs de la Riviere-d'Auverné ; branche qui a produit des hommes illustres. Cette famille a donné plusieurs grands Officiers de la Couronne, des Lieutenants généraux, des Evêques, & des Gouverneurs de places fortes : ils ont joué un rôle considérable à la Cour des Ducs. En 1450, Jean de la Riviere étoit Chancelier de Bretagne. Robert de la Riviere fut Evêque de Rennes, en 1457. Les actes des Etats de 1462, sous le Duc François II, nous apprennent que les Seigneurs de la Riviere étoient Sergents-féodés du Duché ; dignité alors considérable. En 1667, Yves-Olivier de la Riviere, Chevalier, Baron du Plessis, fut nommé Gouverneur de Saint-Brieuc, & eut la survivance pour Charles-Yves de la Riviere, son fils aîné. Par lettres-patentes de 1696, & autres de surannation du 22 Juin 1699, la Seigneurie de Ploeuc fut érigée en Comté, en faveur d'Yves-Olivier de la Riviere, Marquis du Plessis & de la Riviere, Gouverneur de Saint-Brieuc. Le Comte de la Riviere fut reçu, en 1757, Capitaine-Lieutenant des Mousquetaires-noirs. Le Gouvernement de Saint-Brieuc est possédé par des Seigneurs de cette maison, depuis 1667. Leurs alliances sont avec les maisons de Rohan, Rostrenen, Kergorlai, Goyon, Beaumanoir, Tornemine, &c. Cette famille est aujourd'hui divisée en trois branches : celle du Marquis de la Riviere, qui est l'aînée ; celle du Comte de la Riviere, Gouverneur de Saint-Brieuc ; & celle des Riviere-Beauchêne.
En 1650, N. Galerne étoit Recteur de Mur. Ce Pasteur se rendit recommandable par mille vertus & par la plus solide piété. Il fit bâtir sur le tombeau de Saint-Elouan, que l'on nomme Saint-Guen, une Chapelle qui est aujourd'hui treve ou succursale de la Paroisse de Mur.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb