accueil bretagneweb              bretagneweb

ÉGLISE SAINT-MARTIN

LA CONSTRUCTION DE L'ÉGLISE SAINT-MARTIN DE BRUZ S'ÉTALE DU 11ÈME POUR L'ESCALIER AU 19ÈME SIÈCLE.

eglise saint-martin bruz eglise saint-martin bruz eglise saint-martin bruz    

 

CHÂTEAU DE CICÉ

L'ÉDIFICATION DE CHÂTEAU DATE DU 16ÈME AU 18ÈME SIÈCLE SUR UN DOMAINE DÉJÀ NOMMÉ AU 11ÈME SIÈCLE, IL EST ACTUELLEMENT EN RUINES.

chateau de cice bruz chateau de cice bruz chateau de cice bruz chateau de cice bruz  

 

PUITS PRÈS DU CHÂTEAU DE CICÉ

CE PUITS SE TROUVE PRÈS DES RUINES DU CHÂTEAU DE CICÉ

puits pres du chateau de cice bruz        

 

FOUR

CE FOUR EST SITUÉ À CICÉ SUR LE BORD DE LA ROUTE PRINCIPALE.

four de cice bruz        

 

MOULIN À VENT DE TROMPE SOURIS

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele  

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      FAÇADES ET TOITURES DU MANOIR DE SAINT-ARMEL - INSCRIT LE 11 AOÛT 1975

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      L'ENSEMBLE FORMÉ SUR LA COMMUNE DE BRUZ PAR LA PARCELLE N° 692 SECTION J, ET COMPRISE DANS LE MASSIF ROCHEUX QUI DOMINE SUR LA RIVE GAUCHE DE LA VILAINE LE VIEUX MOULIN DE BOËL - CLASSÉ LE 16 MARS 1934

      L'ENSEMBLE FORMÉ SUR LA COMMUNE DE BRUZ PAR LES PARCELLES N°S 691, 694 ET PARTIE DE 671 APPARTENANT AU COMMANDANT MASSART, ET COMPRISES DANS LE MASSIF ROCHEUX QUI DOMINE, SUR LA RIVE GAUCHE DE LA VILAINE, LE VIEUX MOULIN DE BOËL - CLASSÉ LE 21 NOVEMBRE 1933

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

BRUTZ ; à 2 lieues un sixieme au Sud-Sud-Ouest de Rennes, son Evêché, sa Subdélégation, & son ressort : cette Paroisse le nommoit autrefois Saint-Armel : on y compte 1800 communiants ; la Cure est à l'Ordinaire ; M. l'Evêque de Rennes en est le Seigneur.
L'an 1084, Geoffroy, Comte de Rennes, donna à Silvestre de la Guerche, Evêque de cette Ville, la Seigneurie de Brutz, qui depuis ce temps a toujours appartenu à ses successeurs, qui ont une maison de plaisance dans ce territoire.
En 1529, deux Officiers d'un corps de troupes Anglaises qui étoit à Brutz furent tués à la promenade par quelques paysans de l'endroit. Dès le lendemain, les troupes se saisirent des assassins, en firent pendre trois, & brûlerent le bourg.
En 1730, on fit l'ouverture de la mine du Pont-Péan, située dans cette Paroisse. C'est une mine de plomb très-abondante en matiere. Le Roi, pour en favoriser l'exploitation, donna une Déclaration, le 23 Août 1735, qui portoit, que le plomb & la litharge provenant de cette mine, destinés pour le Royaume, ne paieroient d'entrée que deux sols par quintal, à leur arrivée au lieu de leur destination, & qu'en sortant des ports de France ils feroient exempts de tous droits de sortie. En 1760, il survint, entre les intéressés, un procès qui en arrêta quelque temps l'exploitation.
On trouve, dans le même territoire, une carriere de marbre jaune maculé de même couleur, avec des zones ou veines d'un bleu ardoise ; & dans un autre endroit, sous un lit de pierre d'un blanc tirant sui le jaune, on trouve de la marne & autres coquillages fossiles, qui ne paroissent propres qu'à faire de la chaux. On ne peut pénétrer qu'à une certaine profondeur, parce qu'on est arrêté par un banc de très-belles pierres qui ressemblent à la Rérie, & qui sont plus nettes & plus claires que toutes celles qu'on a employé jusqu'ici à la construction de nos plus magnifiques édifices. Cette carriere est fort étendue, & pourroit servir à bâtir une ville entiere, autant qu'on en peut juger par la seule inspection. Elle est, sans doute, ignorée de nos Architectes Bretons, puisqu'on ne fait point encore usage de ces pierres. Il est à croire que, dès qu'on la connoîtra, on l'emploiera à l'agrandissement & l'embellissement de nos villes. Les anciens Bretons la connoissoient vraisemblablement, puisqu'on a trouvé des pierres semblables dans les débris de l'ancienne Cathédrale de Rennes, démolie en 1755.
Le manoir de la Cheze, en 1390, à Jean de la Touche : en 1400, le manoir de Carcé, à Charles le Porc ; Vert-Busson, à Jean Beaudouin ; le manoir du Pan, à Yves du Pan : en 1420, la Biardais, à Jean Beaudouin ; les Loges, à Geoffroy Breard : en 1480, le château de Cicé, à Pierre Champion, Chevalier, Seigneur de Cicé. En 1620, Gui Champion de Cicé fut nommé Evêque de Tréguier. En 1642, la Terre & Seigneurie de Cicé fut érigée en Baronnie, en faveur de Charles Champion, Conseiller au Parlement de Bretagne.
Le territoire de Brutz est fertile en grains de toute espece : on y voit de bonnes prairies, des pâturages abondants, des fruits en quantité dont on fait du cidre, quelques vignes qui produisent un petit vin blanc qu'on débite à Rennes sous le nom de vin de Brutz. On y remarque le pont Réan qui est percé de neuf arches : celle du milieu sépare les Paroisses de Brutz & de Guichen. Ce pont, qui fut refait à neuf en 1767, étoit bâti en piles de pierres avec des travées de bois. On trouva sur la tête des pieux qui soutenoient les pierres, un grand nombre de pieces de cuivre doré frappées au coin de Jules-César.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb