accueil bretagneweb              bretagneweb

MOULIN À VENT DE BEL AIR

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele  

 

VIEUX COËSMES

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele    

 

MONUMENT AUX MORTS

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele      

 

FOUR À PAIN DE MON IDÉE

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele    

 

MANOIR DU PLESSIS

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele    

 

MAIRIE

O.

modele modele      

 

ÉGLISE NOTRE-DAME

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele  

 

FONTAINE PRÈS DE LA GAUFRE

O.

modele modele modele modele  

 

CHAPELLE NOTRE-DAME

O.

modele modele modele modele modele

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

COESMES ; dans un fond ; à 6 lieues & demie au Sud-Est de Rennes, son Evêché, sa Subdélégation, & le Siege où ressortit la haute-Justice. C'est une ancienne banniere dont le Seigneur actuel est M. de Goyon ; il s'y tient un marché tous les jeudis. On y compte 1500 communiants : la Cure est à l'Ordinaire. Ce territoire renferme une partie de la forêt du Theil, quelques terres en labeur de bonne qualité, & des landes fort étendues dont le sol paroît bon. C'est un pays couvert d'arbres, dont les fruits sont employés à faire du cidre. On y voit quelques carrieres d'ardoises. En 1186, la Seigneurie de Coesmes étoit à Briand de Refuge. En 1449 Raoul de Refuge étoit Chambellan & Garde des Sceaux du Roi Charles VII. En 1472, Renaud de Refuge, son fils, étoit premier Ecuyer du Roi Louis XI. Gui de Refuge, Ecuyer-Tranchant de la maison du Roi, épousa Anne le Maye, Gouvernante du Dauphin, & mourut l'an 1531. Jean de Refuge, son petit-fils, fut Chambellan du Duc d'Anjou, en 1602.
On y connoît encore les manoirs de la Georgerie, en 1400, à Jean de Chevigné ; la Chevroniere, dans le même temps, à Guillaume Davy ; les manoirs du Plessis, de Coesmes, & de la Couesserie, appartenoient à Jacques de Chevigné, Chevalier. Au mois de Janvier 1590, cette Paroisse fut ravagée par les troupes du Duc de Mercour, qui la mirent à contribution, & brûlerent une partie des maisons. Le Gouverneur de Rennes y envoya un détachement qui les en chassa.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb