accueil bretagneweb              bretagneweb

ÉGLISE NOTRE-DAME DE MONTUAL

L'ÉGLISE NOTRE-DAME DE MONTUAL DE LA CHAPELLE THOUARAULT DATE POUR LE CLOCHER DU 16ÈME SIÈCLE, LE RESTE FUT RECONSTRUIT AU 19ÈME.

L'ÉGLISE RENFERME DES STATUTS INTÉRESSANTES.

eglise notre-dame de montual la chapelle thouarault eglise notre-dame de montual la chapelle thouarault eglise notre-dame de montual la chapelle thouarault eglise notre-dame de montual la chapelle thouarault eglise notre-dame de montual la chapelle thouarault

 

MONUMENT AUX MORTS

LE MONUMENT AUX MORTS DE LA CHAPELLE THOUARAULT COMPTE 35 NOMS.

monument aux morts la chapelle thouarault monument aux morts la chapelle thouarault      

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

MORDELLES ; sur la riviere de Men, & sur la route de Rennes à Ploermel ; à 2 lieues au Sud-Sud-Ouest de Rennes, son Evêché, sa Subdélégation, & son ressort. Cette Paroisse releve du Roi, & compte 2600 communiants, y compris ceux de la Chapelle Toyrault, sa succursale : la Cure est à l'alternative. On remarque, une Poste aux chevaux, dans le bourg de Mordelles. Ce territoire est assez exactement cultivé, & produit des grains de toutes especes, d'excellent beurre, & de très-bon cidre.
En 957, Lisoius de Craon étoit Seigneur de Mordelles. Jean Lisoius, son fils & son successeur, vendit les métairies de la Forêt & d'Evigné à Odeline, qui les donna à l'Abbaye de Saint-Georges de Rennes, nouvellement fondée, laquelle Abbaye en jouit encore aujourd'hui.
En 1200, Etiennette de Tinteniac, Abbesse de Saint-Georges de Rennes, transigea avec quelques particuliers de Mordelles, qui lui disputoient les oblations de la Paroisse.
La Terre & Seigneurie de la Grignonaye appartenoit, en 1410, à Jean de la Bintinaye ; &, en 1430, à Olivier Hervier : elle passa ensuite à MM. de Plouys de la Grignonaye. Au mois de Juin 1588, le Roi permit, par lettres-patentes, à Vincent de la Bintinaye, Sieur de la Grignonaye, Gentilhomme ordinaire de la chambre de Sa Majesté, de fermer sa maison & hôtel seigneurial de la Grignonaye de murailles, tours, fosses, & pont-levis, & d'y avoir toutes sortes d'armes pour sa défense.
Dans les lettres du même Monarque, Vincent de la Bintinaye est qualifié du titre de haut & puissant Seigneur : cette Seigneurie appartient encore à la même famille.
Le château d'Artois appartenoit, en 1400, à Yvon de la Porte ; Seigneur d'Artois. Jean, son petit-fils, épousa N. le Veneur de Brequigny, de laquelle il eut plusieurs enfants. Jacqueline, Dame d'Artois, épousa le Comte de Châteaurenaud, Chevalier des Ordres du Roi, Vice-Amiral, & Maréchal de France. La Terre & Seigneurie d'Artois, avec haute, moyenne & basse-Justice, fut érigée en Vicomté, l'an 1711, en faveur du Maréchal de Châteaurenaud ; elle appartient aujourd'hui à Mde. la Comtesse d'estaing. Les Jurisdictions suivantes s'exercent dans ce château : la Ville-Dubois, haute, moyenne & basse-Justice, à M. Dubois de Farcy ; Cherville, moyenne & basse-Justice, à M. de Cherville ; la Haye-Choix, basse-Justice, à M. de Tremeleuc ; la Haye de Mordelles, basse-Justice, à M. de Trolong ; Rouxelais, moyenne & basse-Justice, à M. de Cicé.
Le château de Beaumont appartenoit, en 1420, à la maison de Dinan, d'où il passa dans celle de Laval. Jeanne de Laval, fille unique & héritiere de l'illustre maison de ce nom, épousa Jean, Seigneur de Montfort & de Kergorlai, qui prit le nom de Gui de Laval. Ces deux époux eurent un fils, qui épousa une des nieces du Duc Jean V, & obtint du Duc des lettres, datées du 28 Novembre 1433, qui lui attribuoient le droit de menées à la Cour de Rennes, pour la Seigneurie de Beaumont. Cette Terre a été dans la possession de la maison de Rohan ; elle est aujourd'hui à N........
En 1420, Malgouven, Mesler, & la Ripujere, à Guillaume le Vayer ; la Chenaye, à Perrine le Vayer ; Rouschaulx, le Pont, & Mahellé, à Pierre du Plessis : la Ville-Dubois & la Rochelle, à Jean Chouan ; aujourd'hui, à M. de Farcy : Machefer, la Garelliere, & le Vert-Bouil, à Michel Machefer ; la Guichardaye, à Jean du Bobouil ; les Noés, à Jean Hateloup ; la Boulaye, à Pierre d'Odier ; la Haye & la Communaie, à Raoul de la Haye ; la Huberdaye & la Rousselaie, à Pierre Josse ; la Mutolaye, à Pierre Chauvin ; la Guichardaye-des-Noés, à Raoul de Beaumont ; la Brouardaie, la Byardaie, & la Haye-Choye, à Jean Hateloup ; Bourg-Bouexel, à Olivier de Bourg-Bouexel ; le Hazoy, à Pierre de Cacé ; la Ville-Chevron, à Olivier de Braye ; la Rehannaye, à Jean Uguet ; la Ruennelaye, à Jean Châtel ; la Rousselais, à N........
L'an 1597, Tremereuc & Saint-Laurent, son frere, Capitaines du Duc de Mercour, arriverent, à la tête de deux mille hommes de troupes Espagnoles & autres, au bourg de Mordelles, où ils signalerent leur cruauté par le viol, le carnage, & le pillage le plus affreux.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb