accueil bretagneweb              bretagneweb

ÉGLISE SAINT-PIERRE

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele    

 

VIEUX MINIAC SOUS BÉCHEREL

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele        

 

OSSUAIRE DE L'ÉGLISE SAINT-PIERRE

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele      

 

MONUMENT AUX MORTS

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele    

 

MANOIR DU VERGER

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele

 

FONTAINE SAINT-LUNAIRE

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele      

 

MAIRIE

O.

modele        

 

BÉNITIER PRÈS DE L'ÉGLISE SAINT-PIERRE

O.

modele        

 

DIVERSES PHOTOS SUR MINIAC SOUS BÉCHEREL

O.

modele        

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      DEUX MÉGALITHES SITUÉS À LA ROCHELLE - CLASSÉ LE 28 DÉCEMBRE 1960

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

MINIAC-SOUS-BECHEREL ; à 8 lieues & demie au Sud de Saint-Malo, son Evêché ; à 6 lieues de Rennes, son ressort ; & à 2 lieues de Montauban, sa Subdélégation. On y compte 800 communiants : la Cure est présentée par l'Evêque. Le terroir est fertile en grains & lin, & très-soigneusement cultivé.
L'an 1019, Guihénoc, Vicomte de Porhoët, donna à l'Abbaye du Mont-Saint-Michel quatre villages avec leurs dépendances, qu'il possédoit dans la Paroisse de Miniac, pour obtenir, dit un écrivain, le pardon de plusieurs crimes énormes qu'il avoit commis.
Une partie de l'Eglise de Miniac fut donnée, l'an 1100, à l'Abbaye de Saint-Florent de Saumur, par Hingant, fils de Gobert.
Olivier, Chevalier, Seigneur de Mauni & de Miniac, fit la guerre au Roi de Navarre avec beaucoup de succès ; &, de retour en Bretagne, il fit bâtir, en 1370, le château de Lesven, & épousa une riche héritiere de Roye, en Picardie.
Maisons nobles.
En 1400, le bois de Miniac, à Jean de Bintin, aujourd'hui avec haute & basse-Justice, à M. de la Feronnais ; la Sauvelaye au Sieur de Lanrigan ; le Bois-Roger, à Jean le Chevrier ; le Pré-Alain, à Raoul de Partenai ; Moulti-Fault, à Jean Pied-de-vache ; Launay, à Eustache Harel ; Saimbaut, à Eustache Béchard ; l'hôtel de Saint-Malo, situé dans le bourg, à N........ ; la Jouhan, au Sieur de Beaumont ; la Chellaye, à Jeanne Briguerault ; Louvel, à Jean Benoît ; la Paumardiere, à Olivier Pied-de-vache ; la Chelaye, à Nicolas Aribart.
En 1590, les troupes du Duc de Mercour assiégerent Miniac & le château de Lesven.
En 1663, la Seigneurie de Miniac appartenoit à Guillaume Lanjamet, Conseiller au Parlement de Bretagne, lequel prit dans la suite, le nom de Vaucouleurs, comme issu d'un cadet de cette maison.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb