accueil bretagneweb              bretagneweb

ÉGLISE SAINT-MÉLAINE

L'ÉGLISE SAINT-MÉLAINE DATE DU 19ÈME SIÈCLE ET REMPLACE UNE ANCIENNE ÉGLISE DU 13ÈME SIÈCLE.

eglise saint-melaine sion les mines eglise saint-melaine sion les mines eglise saint-melaine sion les mines eglise saint-melaine sion les mines eglise saint-melaine sion les mines
eglise saint-melaine sion les mines eglise saint-melaine sion les mines      

 

CHAPELLE SAINT-ÉLOI

LA CHAPELLE SAINT-ÉLOI DATE DU 17ÈME OU DU DÉBUT DU 18ÈME SIÈCLE, ELLE SE SITUE À LA HUNAUDIÈRE EN REMPLACEMENT D'UN SANCTUAIRE ANCIEN.

L'INTÉRIEUR ABRITE UNE STATUE RÉCENTE DE SAINT-ÉLOI DU SCULPTEUR HÉLION.

         
         

 

STATUE DE SAINT-LOUIS-MARIE DE MONTFORT

O.

sion les mines statue de saint-louis-marie de montfort sion les mines statue de saint-louis-marie de montfort sion les mines statue de saint-louis-marie de montfort    

 

STÈLE DE LA RÉSISTANCE

LA STÈLE DE LA RÉSISTANCE DE TYPE CELTIQUE SE TROUVE PRÈS DE LA BROSSE, 8 NOMS Y SONT INSCRIPT.

sion les mines stele de la resistance pres de la brosse sion les mines stele de la resistance pres de la brosse sion les mines stele de la resistance pres de la brosse    

 

VIEUX SION LES MINES

O.

sion les mines vieux-sion-les-mines sion les mines vieux-sion-les-mines sion les mines vieux-sion-les-mines sion les mines vieux-sion-les-mines sion les mines vieux-sion-les-mines
sion les mines vieux-sion-les-mines        

 

PUITS PRÈS DE LA STATUE DE SAINT-LOUIS-MARIE DE MONTFORT

O.

sion les mines puits pres de la statue de saint-louis-marie de montfort        

 

MOULIN DU PONT GODALIN

O.

sion les mines puits pres de la statue de saint-louis-marie de montfort sion les mines puits pres de la statue de saint-louis-marie de montfort sion les mines puits pres de la statue de saint-louis-marie de montfort sion les mines puits pres de la statue de saint-louis-marie de montfort  

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      ANCIENNE FORGE DE LA HUNAUDIÈRE - INSCRIT ET CLASSÉ

      MONUMENT MÉGALITHIQUE DIT LA ROCHE À LA BERGÈRE - CLASSÉ

      MENHIR DE BRIANGAULT - CLASSÉ

      MENHIR DE PIERRE PIN OU PIERRE DES HUGUENOTS - INSCRIT

      MENHIR DIT DE LA GRÉE À MIDI - CLASSÉ

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

SION ; à 12 lieues un quart au Nord de Nantes, son Evêché & son ressort ; à 10 lieues de Rennes ; & à 2 lieues un quart de Derval, sa Subdélégation. On y compte 1800 communiants : la Cure est à l'Ordinaire. Le territoire, arrosé des eaux des rivieres de Merdrec & de Chere, sur lesquelles on voit une forge & un fourneau à fer, nommés les forges de la Hunaudiere, fournit beaucoup de mines de fer, & renferme des terres en labeur, des prairies, & des landes. Le bourg de Sion fut un de ces lieux que les Protestants obtinrent, par l'Edit de Nantes & d'autres précédents, pour l'exercice public de leur religion. On peut présumer qu'il fut accordé en faveur des Marquis de la Rochegiffard, anciens Seigneurs de Sion, & zélés Protestants, qui servirent fidélement les Rois Henri III & Henri IV contre la Ligue. Le lieu d'assemblée, dit le Prêche, subsiste encore aujourd'hui, & sert à présent d'auditoire. On se souvient encore à Sion des querelles, souvent sanglantes, qui s'élevoient fréquemment entre les Catholiques & les Protestants. Des vieillards, qui prétendent le tenir de témoins oculaires, racontent entr'autres le trait d'un Prêtre, nommé du Bois, qui tua, avec le bâton de la Croix, le cocher du Marquis de la Rochegiffard, lequel conduisoit son maitre au Prêche, & refusoit de s'arrêter pendant que la Procession Catholique passoit. Telles étoient les occasions de ces guerres entre ces deux partis, qui coûterent tant de sang à la France, dans ces temps malheureux & fanatiques. On n'a point encore oublié les moyens singuliers qu'employoient les Dragons, pour convertir quelques entêtés restés dans ce bourg après la révocation de l'Edit de Nantes. On y raconte toutes les persécutions, les insultes, & les cruautés, que leur faisoient éprouver ces Apôtres des Jésuites, envoyés, par Louvois ( Cette petite Eglise a eu des Pasteurs distingués. On trouve dans l'Histoire de France un Ministre de Sion, qui y joue un rôle ; il étoit souvent chargé des affaires du parti, à la Cour, & d'y négocier ces petits traités qui étoient, presque aussi-tôt rompus qu'accordés. ).
On voit dans la Paroisse de Sion sept de ces énormes pierres qui ont été plantées de mains d'hommes en différents endroits, on ne sçait trop à quel usage & en quelle occasion : elles sont toutes sur la même ligne, au bord d'une petite lande, & aux carrefours de quatre chemins. On ne peut douter qu'elles n'aient été transportées là exprès, parce qu'il n'y a point aux environs de carrieres de pierres de la même espece, elles ne sont pas toutes de la même grosseur, les plus grosses peuvent bien peser huit à dix milliers,
La Terre de Sion, qui releve du Roi, appartient à M. le Marquis de Juigné, Ambassadeur extraordinaire à la Cour de Russie ; il y a une haute-Justice qui ressortit au Présidial de Nantes. Les maisons nobles de cette Paroisse sont, la Fouaye & l'Orme, avec haute-Justice ; la premiere à M. Gascher des Burons, & la seconde aux héritiers de M. de la Garlaye, Evêque de Clermont : l'Orme appartenoit, en 1420, au Sieur de l'Orme. La Roberdais est aujourd'hui à M. du C........

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb