accueil bretagneweb              bretagneweb

CHAPELLE SAINT-ADRIEN

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele

 

MONUMENT AUX MORTS

O.

modele modele modele modele modele
modele        

 

CHAPELLE SAINTE-JEANNE

O.

modele modele modele modele modele
modele modele

FRANÇAIS

modele

ENGLISH

modele modele
modele modele modele modele modele

 

DESSIN SUR UN GARAGE DU BOURG

O.

modele modele modele modele modele
modele modele      

 

CALVAIRE DU BOURG

O.

modele modele modele    

 

DIVERSES CROIX AU SAINT

O.

modele

CROIX PRÈS DE LA CHAPELLE SAINTE-JEANNE

       

 

PIERRE PRÈS DE LA CHAPELLE SAINTE-JEANNE

O.

modele        

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CROIX DE BOUTHIRY - INSCRIT LE 17 AVRIL 1931

      OSSUAIRE SITUÉ AU SUD DE L'ÉGLISE - INSCRIT LE 13 JANVIER 1937

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      LA FONTAINE SAINT-MÉEN SITUÉE AU SAINT- CLASSÉ LE 27 JANVIER 1934

      L'ENSEMBLE FORMÉ SUR LA COMMUNE DU SAINT PAR LES N°S DE PARCELLES 629 ET 630 SECTION D COMPRENANT LA CHAPELLE DE SAINT-MÉEN ET SES ABORDS - CLASSÉ LE 27 JANVIER 1934

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

GOURIN ; petite ville, sur une hauteur ; à 8 lieues trois quarts à l'Est-Nord-Est de Quimper, son Evêché ; & à 30 lieues de Rennes : elle releve du Roi, & avoir jadis une Jurisdiction royale qui fut unie & incorporée à Celle de Carhaix, par Edit du Roi Charles IX, donné, à Troyes en Champagne, le 29 Mars 1564 ; elle a été depuis rétablie, & est encore Cour royale. On y trouve aussi une Subdélégation. Trois grandes routes y arrivent, & il s'y tient un marché tous les lundis : on y compte 5800 communiants, y compris ceux de Roudouallec & du Saint, ses treves. M. l'Evêque en est le Curé primitif, & nomme le Vicaire perpétuel. Ce territoire est borné, au Nord, par les montagnes noires, & coupé par une multitude de ruisseaux qui coulent dans les vallons. Les terres en sont d'assez bonne qualité, mais on y voit beaucoup de landes : on y trouve aussi la forêt de Connevaux, qui dépend de l'Abbaye de Langouet, & quelques bois ; celui du Saint est le plus considérable. En 1400, on y connoissoit les manoirs suivants : Pencoet, Ker-enbus, Quillion, Cozoellet, Langoezan, Megant-Flaret, Guern, Cronider, Coetbuhat, Ker-biguet, Coatbihan, Kerrouart, & Pont-Briand qui est aujourd'hui un Prieuré où l'on fait les fonctons curiales. Le château du Ker-stang appartenoit, en 1500, à Olivier de Kergus, Seigneur du Ker-stang, par son mariage avec Dlle. Jeanne de Kergouët, héritiere du Ker-stang. Cette Terre, qui s'étend dans le territoire de Gourin, du Saint, de Roudouallec, de Guiscriff, & du Faouët, forme, avec ses fiefs de bois de Launai, de Coitanguern, Enbougent, le Leignou, une haute, moyenne & basse-Justice ; elle appartient à M. de Kergus du Kerstang, descendent des deux époux ci-dessus, avec ses droits de halle, fours bannaux, étalage, mouteaux, & bannalité dans toute l'étendue de la Cour royale de Gourin, & avec les prééminences & droits honorifiques aux Eglises, &c. On y voyoit aussi, aux environs du Saint, ceux de Ker-menbigot, Tremeneuc, Ker-raroux, du Saint, & du Rux ; ces deux derniers appartenoient alors au Sieur du Faouët.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb