accueil bretagneweb              bretagneweb

CHAPELLE NOTRE-DAME DE BONNE ENCONTRE

CETTE CHAPELLE ÉDIFIÉE PARJEAN II DE ROHAN DATE DE 1510 D'APRÈS UNE INSCRIPTION SUR UN MUR. ELLE REMPLACE L'ANCIENNE CHAPELLE DU CHÂTEAU QUI DATAIT DU DÉBUT DU 12ÈME SIÈCLE.

PARMI LES CHOSES REMARQUABLES QUE LA CHAPELLE ABRITE, IL FAUT NOTER UNE STATUE DE LA VIERGE À L'ENFANT DU 16ÈME SIÈCLE ET UN RETABLE DU 17ÈME SIÈCLE.

chapelle notre-dame de bonne encontre rohan chapelle notre-dame de bonne encontre rohan chapelle notre-dame de bonne encontre rohan chapelle notre-dame de bonne encontre rohan chapelle notre-dame de bonne encontre rohan
chapelle notre-dame de bonne encontre rohan chapelle notre-dame de bonne encontre rohan chapelle notre-dame de bonne encontre rohan chapelle notre-dame de bonne encontre rohan  

 

VIEUX ROHAN

O.

vieux rohan vieux rohan vieux rohan    

 

MONUMENT AUX MORTS

LE MONUMENT AUX MORTS DE ROPHAN COMPTE 36 NOMS.

monument aux morts rohan monument aux morts rohan      

 

ÉGLISE SAINT-GOBRIEN

CETTE ÉGLISE SAINT-GOBRIEN DE ROHAN DATE DE LA FIN DU 19ÈME SIÈCLE, ELLE EST L'ŒUVRE DE L'ARCHITECTE MÉNARD EN REMPLACEMENT D'UNE ANCIENNE ÉGLISE.

ONT PEUT VOIR À L'INTÉRIEUR DES VITRAUX DE LORIN ET DE MERHLIN AINSI QU'UN MAÎTRE-AUTEL SCULPTÉ.

eglise saint-gobrien rohan eglise saint-gobrien rohan eglise saint-gobrien rohan eglise saint-gobrien rohan eglise saint-gobrien rohan
eglise saint-gobrien rohan eglise saint-gobrien rohan      

 

ÉGLISE SAINT-GOUVRY

CETTE ÉGLISE SAINT-GOUVRY DATE DU 16ÈME, 17ÈME ET 19ÈME SIÈCLE. LE CHEVET ET SON VITRAL DATE DU 16ÈME SIÈCLE.

L'INTÉRIEUR ABRITE UN RELIQUAIRE EN BOIS PEINT DU 17ÈME SIÈCLE.

eglise saint-gouvry rohan eglise saint-gouvry rohan eglise saint-gouvry rohan eglise saint-gouvry rohan eglise saint-gouvry rohan
eglise saint-gouvry rohan eglise saint-gouvry rohan      

 

CROIX ET TOMBE PRÈS DE L'ÉGLISE SAINT-GOUVRY

O.

croix et tombe pres eglise saint-gouvry rohan croix et tombe pres eglise saint-gouvry rohan      

 

DIVERS

O.

divers rohan        

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CHAPELLE NOTRE-DAME DE BONNE-ENCONTRE À SAINT-SAMSON - CLASSÉ LE 1ER SEPTEMBRE 1922

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

ROHAN ; petite ville, avec titre de Duché-Pairie de France, sur la riviere d'Oust ; à 10 lieues au Nord de Vannes, son Evêché ; à 17 lieues de Rennes ; & à 3 lieues de Pontivi, sa Subdélégation. Cette ville ressortit au Parlement, & compte 1200 communiants, y compris ceux de Saint-Gouvri, sa treve : la Cure est à l'alternative. M. le Duc de Rohan-Chabot en est le Seigneur. Le territoire renferme des terres bien cultivées, des prairies, des bois, & des landes. On y fait du cidre, il s'y tient un marché par semaine & plusieurs foires par an.
La maison de Rohan est une des plus anciennes & des plus illustres de la Bretagne ; elle s'est, de tout temps, maintenue dans le plus grand éclat, tant par elle-même que par ses alliances. Ceux de cette famille ont rang de Princes en France, en qualité de descendants des premiers Souverains de Bretagne, comme il est constaté par les actes du Parlement général assemblé à Nantes, l'an 1087 ; par le Duc Alain Fergent, qui y régla les rangs des Evêques & des Barons. Un acte de ce Parlement, qui fait mention de cette reconnoissance, & qui se trouve dans les archives de la Chambre des Comptes de Bretagne, fut reconnu pour authentique par le Roi Louis XIV, séant en son Conseil, le premier Avril 1692. Cette famille possede, depuis près de 800 ans, les biens qui lui tomberent en partage ; & ses domaines, loin de diminuer par le laps de temps, n'ont fait qu'augmenter jusqu'à nos jours. Quelques historiens ont donné le nom de Royaume aux Terres de la maison de Rohan. Ils entendoient, selon toutes les apparences, les Vicomtes de Rohan & de Porhoët, qui se joignent & font effectivement une assez grande étendue de pays, puisque la Vicomté de Rohan a sous son fief, 112 Paroisses, qui en relevent prochement & qui ressortissent aux Barres de cette Seigneurie. Le grand nombre des vassaux obligea le Vicomte de multiplier leurs Jurisdictions. En 1479, le Seigneur de Rohan établit des Sieges à Pontivi, à Gouarec, à Corlai, à Loudéac, & à Baud. Sous les Ducs ; quand ces Princes mettoient quelques taxes sur les vins vendus en détail, ou même des fouages, des tailles, & autres impôts sur les sujets de la province ; les vassaux de Rohan, Peret, Noyal, Pontivi, &c. étoient exempts de payer ces impôts, à raison de l'indépendance de la Vicomté de Rohan. Le château de Rohan fut bâti, l'an 1104, par le Vicomte de Porhoët. Alain I du nom fut aussi le premier des Seigneurs de cette famille qui prit le nom de Rohan : il portoit le titre de Prince, comme il est prouvé par plusieurs actes. Il assista, l'an 1127, avec le Duc Conan III, à la bénédiction de l'Eglise de Saint-Sauveur de Redon, qui avoit été fouillée par Olivier de Pontchâteau & Savari de Donges. La même année, Alain, Vicomte de Rohan, fonda, dans le bourg de Rohan, à la porte de son château, un Prieuré, qu'il donna aux Moines de Marmoutier, établis dans le Prieuré de Saint-Martin de Josselin.
L'an 1345, le Comte de Northampton, envoyé en Bretagne par le Roi d'Angleterre au secours du Comte de Montfort, prit le château de Rohan, le fit piller & brûler. Cette place fut rebâtie, & passoit pour une des plus fortes de la province, dans le quinzieme siecle. En 1456, le Cardinal d'Avignon, Légat en France, permit au Vicomte de Rohan d'avoir un autel portatif, pour y faire célébrer la Messe. Le Roi Charles VIII, par les lettres données à Amboise, le 8 Mars 1495, en faveur du Vicomte de Rohan, lui permit de lever, pendant cinq ans, le droit d'impôt & billot sur les vassaux de ses Seigneuries, pour lui faciliter les moyens de réparer ses places & châteaux, situés dans le Duché de Bretagne, lesquels avoient été en partie démolis & ruinés par les guerres. La Vicomté de Rohan fut érigée en Duché-Pairie par le Roi Henri IV, l'an 1603, en faveur de Henri, Vicomte de Rohan, son cousin, petit-fils d'Isabeau d'Albret, sour de la Reine de Navarre. Le Duché qui s'étend dans les Evêchés de Vannes, de Saint-Brieuc, & de Saint-Malo, est distingué par des coutumes particulieres, qu'on nomme usances de Rohan. Il est passe dans la maison de Chabot, en 1645, par le mariage de Marguerite, fille unique & héritiere de Henri, Duc de Rohan, avec Henri Chabot, Gouverneur d'Anjou, qui prit le nom de Rohan, & en faveur duquel le Roi Louis XIV renouvella l'érection de cette Pairie. Cette maison a contracté plusieurs alliances avec la maison Royale & les autres familles Souveraines de l'Europe. Elle portoit jadis, au premier de gueules, aux raies d'escarboucles pommetés d'or, à la double chaîne en sautoir de même, qui est Navarre ; au quatrieme de France, au bâton composé, d'argent & de gueules, brochant sur le tout, qui est Evreux ; au deuxieme & troisieme de gueules, à neuf macles d'or 3. 3. 3. qui est Rohan : sur le tout d'argent, à la guivre ou bisse ondée d'azur en pal, jettant un enfant de gueules par la bouche, qui est Milan.
SAINT-SAMSON ; à 10 lieues un tiers au Sud de Saint-Brieuc, son Evêché ; à 16 lieues & demie de Rennes ; & à 4 lieues & demie de Josselin, sa Subdélégation. Cette Paroisse ressortit à Ploermel, & compte 800 communiants : la collation de la Cure appartient à l'Abbaye de Rillé. M. le Duc de Rohan & M. de Carcado en sont les Seigneurs. Le territoire, arrosé des eaux des rivieres d'Oust : & de Lié, offre à la vue des terres fertiles en grains, des prairies, des landes, des arbres fruitiers & autres, des buissons ; & les maisons nobles de la Ville-Thébaud, de Vaunoise, & du Guengo.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb