accueil bretagneweb              bretagneweb

Cartes postales sur Bannalec

gravure

Tissage de tamis et de cribles dans une famille de Bannalec

 

gravure

Tissage de tamis et de crible dans une famille de Bannalec

 

gravure

Jeune gars de Bannalec - Tenue de dimanche

 

gravure

Coiffure de Bannalec

 

gravure

Costumes de Bannalec

 

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      ALLÉE COUVERTE SITUÉE À L'ÉGLISE BLANCHE Y COMPRIS UNE BANDE DE TERRAIN DE 2 MÈTRES DE LARGE AU-DELÀ DES DALLES LATÉRALES, DE CHAQUE CÔTÉ, ET DE 5 MÈTRES DE LARGE, AU-DELÀ DES PIERRES DE COUVERTURE, SUR LA LONGUEUR - CLASSÉ LE 30 OCTOBRE 1973

      ALLÉE COUVERTE SITUÉE À KERMAOUT Y COMPRIS UNE BANDE DE TERRAIN DE 2 MÈTRES DE LARGE AU DELÀ DES PILIERS LATÉRAUX Y COMPRIS LES PIERRES À TERRE, ET AU NORD DE LA CHAMBRE - CLASSÉ LE 4 NOVEMBRE 1975

      ÉGLISE DE LA VÉRONIQUE - CLASSÉ LE 31 DÉCEMBRE 1914

      ABSIDE DE L'ÉGLISE, TRANSEPT ET CLOCHER - INSCRIT LE 17 MARS 1926

      DOLMEN À COSQUÉRIOU D'AN TRAON - INSCRIT LE 16 AOÛT 1973

bluline - bretagneweb

  Dictionnaire historique et géographique de Ogée (1778-1780):

BANNALEC ; sur un coteau, & sur la route de Quimper à Quimperlé ; à 6 lieues trois quarts de Quimper, son Evêché ; à 32 lieues un tiers de Rennes ; & à 3 lieues de Quimperlé, sa Subdélégation & son ressort.
Cette Paroisse, dont la Cure est présentée par un Chanoine de la Cathédrale, releve du Roi. On y compte, y compris ceux de Trebalai, sa treve, 3600 communiants. Il s'y tient quinze foires par an.
Ce territoire, rempli de montagnes & de côteaux, est tout couvert de bois : on y voit des landes & la forêt de Guimerch qui est fort étendue ; les terres en labeur y produisent d'abondantes récoltes en froment & en seigle.
Sa maison seigneuriale est le château de Guimerch, qui, en 1420, appartenoit à Hevin de Guimerch, en faveur duquel il fut érigé en Baronnie par le Duc Jean V, qui vouloit reconnoître les services de ce Gentilhomme, qui l'avoit aidé à se délivrer des mains des Penthievres. Il fut fait Chambellan du Duc, qui lui accorda une Justice à quatre piliers. En 1472, François, Duc de Bretagne, permit au Seigneur de Guimerch de contraindre ses vassaux à travailler aux fortifications de son château. Cette Baronnie passa dans la maison de Tinteniac, en 1526, par le mariage de Pierre de Tinteniac, Seigneur du Perche & de la Coquerais, avec Françoise de Guimerch, fille unique de Louis de. Guimerch & de Françoise de Broons. Pendant les guerres de la Ligue il se donna une bataille entre les troupes Royales & celles des Ligueurs, dans un champ qui est auprès du château. Il appartient encore aujourd'hui à la maison de Tinteniac.
En 1410, le Seigneur de Guimerch possédoit dans la même Paroisse les maisons de Ker-eriarne, de Loémartin, du Lety, du Prat-Bras, de Ker-guillern, de Cozal, & de Praluant.
Dès le commencement du quatorzieme siecle, on y connoissoit les maisons suivantes : le Plessis, à Jean Olivier Sieur Duplessis ; le Menegahel & le Melec, à Louis du Tertre ; Ker-angerroan, à Pierre Sevestre, Sieur de Ker-angerroan ; le manoir de Couetilhec, au Sieur de l'Isle, le manoir de Courtiniou, à l'Abbé de Quimperlé ; le manoir de Ker-erelec & celui de Rosnel, à........ ceux de Linigot & de Ker-aubourdon, à la Dame de Guengat, qui possédoit aussi les maisons de Coslanedez, de Couet-Unglas, du Bourdu, de Ker-madiou, & de Plat-au-Ris.
Les maisons de Ker-ouhezre & de Guillehouë, à Jean la Molen.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb