accueil bretagneweb              bretagneweb

Église Sainte-Brigitte de Berhet

O.

  Ancienne église paroissiale Sainte-Brigitte (Berhet)
Historique:
L'église paroissiale de Berhet est dédiée à sainte Brigitte. Berhet - paroisse dès 1437 - serait un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Cavan. L'agglomération de Berhet - figurée sur le cadastre en 1835 - ne s'est pas développée contrairement à l'agglomération de Confort située à seulement un kilomètre à l'ouest. Le 6 septembre 1911, le nouveau chef-lieu est ainsi fixé à Confort qui est devenu au fil du temps la localité principale : c'est en effet à Confort que se trouvent les principaux commerces. La commune prend alors le nom de Confort-Berhet avec les conséquences suivantes : l'église paroissiale de Berhet devient "chapelle" tandis que la chapelle Notre-Dame de Confort devient la nouvelle église paroissiale de Confort-Berhet. L'église primitive de Berhet est datable du début du 16e siècle ce que semblent confirmer les nombreux remplois anciens dans l'édifice actuel (les crossettes sculptées par exemple) et de 1553 - si l'on en croit une pierre millésimée du clocher. En 1845, en raison de sa vétusté et du manque d'entretien, l'édifice cultuel menace de s'écrouler. Les plans d'une nouvelle église sont dressés par l'architecte Charles Kerleau originaire de Penvénan. Les travaux sont adjugés le 25 novembre 1849 à François Corler et la démolition de l'église commence le 15 février 1850. Selon l'historien René Couffon, cette reconstruction aurait eu pour particularité de reprendre le plan de l'édifice originel et de réutiliser les éléments architecturaux anciens à la demande de Alphonse Guépin (1808-1878), architecte en chef du département des Côtes-du-Nord et de la ville de Saint-Brieuc. Seules les modifications suivantes auraient ainsi été acceptées : augmentation de 50 centimètres de l'élévation des murs, construction de deux sacristies à la tête de l'église avec toits à pavillons indépendants [.], élargissement des bas côtés de façon à les mettre en rapport avec la nef et à mieux l'épauler. En 1886, l'église est restaurée par l'architecte Lageat. Dans le mur de clôture de l'ancien cimetière se dresse une dalle tumulaire ou funéraire armoriée du 14e siècle : il s'agit de l'écu des Le Chevoir, seigneurs de Coadelan à Prat. Si la tête de licorne représente Le Chevoir, la tête de chien représente la dame de Kersaliou. A l'intérieur de l'église, riche mobilier des 17e et 18e siècles (maître-autel et autels latéraux), statuaire (Christ en croix, sainte Brigitte, saint Joseph, sainte Anne, sainte Catherine, saint Mathurin, saint Jean l'évangéliste, saint Eloi), lampe de sanctuaire et fonts baptismaux avec son couvercle en plomb. La peinture de la voûte réalisée par Raphaël Donguy (1812-1877) pour l'église a été restaurée en 2015.
Description: Église en forme de croix latine comprenant un clocher-mur accosté d'une tour renfermant un escalier en vis, une nef avec bas côtés de deux travées, un transept et un chour ; couverture en lambris. Une pierre du contrefort du clocher-mur porte l'inscription : "L'an mill Vcz L III(i553), ceste église fut faite". L'entrée sud est surmontée de deux pierres de taille portant des inscriptions (illisibles). Porte ouest de style Renaissance en arc plein cintre surmontée d'un fronton triangulaire et encadrée de pilastres. Réutilisation de nombreux éléments anciens : pierres de taille, armoiries, crossettes.

modele modele

Français

modele

Brezhoneg

modele

English

modele

Deutsch

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele      

 

Pierre du mur du cimetière de Berhet

O.

modele modele modele modele  

 

Manoir de Léodanet-Vras

O.

modele modele      

 

Diverses croix à Berhet

O.

modele

Croix du cimetière

       

 

Diverses photos sur Berhet

O.

modele

Caravane au bourg

       

bluline - bretagneweb

  Monuments inscrits ou classés:

      CHAPELLE NOTRE-DAME DE CONFORT - CLASSÉ LE 16 AOÛT 1922

bluline - bretagneweb

  Dictionnaire historique et géographique de Ogée (1778-1780):

BERHET ; à 2 lieues un quart au Sud-Sud-l'Ouest de Tréguier, son Evêché ; à 29 lieues de Rennes ; & à 2 lieues trois quarts de Lannion, sa Subdélégation & son ressort. On y compte 400 communiants : la Cure en à l'Ordinaire. Son territoire forme un pays plat : on y voit des terres fertiles en grains & pâturages.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb