accueil bretagneweb              bretagneweb

Église Notre-Dame

L'église Notre-Dame de Bréhand date de la fin du 19ème siècle, elle est construite sur l'emplacement d'une église plus ancienne des moines de l'abbaye de Saint-Melaine de Rennes.

L'intérieur de l'église abrite un ancien bénitier, des statues du 19ème siècle et des peintures de Raphaël Donguy.

eglise notre-dame brehand eglise notre-dame brehand eglise notre-dame brehand eglise notre-dame brehand eglise notre-dame brehand
eglise notre-dame brehand eglise notre-dame brehand eglise notre-dame brehand

Statue de
Sainte-Bernadette

eglise notre-dame brehand

Statue de
Sainte-Vierge

eglise notre-dame brehand
eglise notre-dame brehand

Statue de
Sainte-Jeanne d'Arc

eglise notre-dame brehand eglise notre-dame brehand eglise notre-dame brehand eglise notre-dame brehand
eglise notre-dame brehand eglise notre-dame brehand eglise notre-dame brehand eglise notre-dame brehand

Statue de
Sainte-Thérèse de l'enfant Jésus

eglise notre-dame brehand
eglise notre-dame brehand eglise notre-dame brehand      

Pour mieux connaitre l'œuvre de Raphaël Donguy ce site s'impose absolument:
https://eglise-saint-michel.pagesperso-orange.fr

 

Monument aux morts

Le monument aux morts de Brehand compte 122 noms

monument aux morts brehand monument aux morts brehand      

 

Diverses croix à Bréhan

O.

croix brehand

Croix près de l'église
Notre-Dame

       
croix brehand

Croix près du Vau Jaune

       
croix brehand

Croix près de la Ville es Chiens

       

bluline - bretagneweb

  Dictionnaire historique et géographique de Ogée (1778-1780):

BREHAND-MONCONTOUR ; dans un fond, sur le bord de la route de Lamballe à Pontivi ; à 4 lieues au Sud-Est de Saint-Brieuc, son Evêché & son ressort ; à 15 lieues trois quarts de Rennes ; & à une lieue & demie de Moncontour, sa Subdélégation. M. le Duc de Penthievre est le Seigneur de cette Paroisse, dont la Cure est en la présentation de l'Abbé de Saint-Melaine. On y compte 1300 communiants. On voit dans ce territoire, qui est irrégulier & couvert d'arbres, des terres fertiles en froment, seigle, & autres grains ; des prairies, des pâturages, & quelques landes.
L'an 1100, l'Eglise de cette Paroisse appartenoit à des laïques, qui en jouissoient depuis long-temps à titre d'héritage. En 1131, elle fut mise entre les mains de Jean, Evêque de Saint-Brieuc qui la donna à l'Abbaye de Saint-Melaine, qui en a toujours conservé la présentation.
Launay-Madeuc, Launay-Gouray, & Beauvais, hautes moyennes & basses-Justices, qui s'exercent en cette Paroisse, appartiennent toutes les trois à M. le Marquis de Langeron. Resnon, haute, moyenne & basse-Justice, qui s'exerce dans la basse salle de Moncontour, à M. de Resnon.
En 1500, on connoissoit dans ce territoire les maisons nobles suivantes : la Ville-Eon, à Guillaume Roquet ; le Vau-Theal, Beauvais, & la Ville-Rouxel, à Jean Gouyon ; le Bouhardi, à Gouyon-le-Forestier ; le Camby, au Sieur de Ker-mené ; la Ville-Morhan, à Pierre Chalon ; la Ville-Kermarquer, à Jacques Poulain ; le Greneil, à Mathurin le Chartier ; la Ville-Louet, à Guillemette Rougeault ; & le Guengo, à Raoul-le-Forestier.
Cette Paroisse est la patrie de Bascher de la Villéon, Religieux Capucin, connu sous le nom de Révérendissime Pere Aimé, élu Général de son Ordre le 20 Mai 1768. On a remarqué qu'il étoit ; le premier Capucin Français parvenu à cette dignité.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb