accueil bretagneweb              bretagneweb
PHOTOS ET VIDÉOS

Cathédrale Saint-Pierre

Une église ancienne détruite par les normands au début du 10ème siècle puis une nouvelle au 11ème siècle, rien ne subsiste de ces anciens édifices.

La cathédrale est édifiée principalement aux 15èmè et 16ème siècles, la tour gauche de la façade est plus ancienne et date du 14ème siècle, la cathédrale comprend 2 chapelles axiales et 10 chapelles latérales dont celle consacrée à Saint-Vincent Ferrier.

À l'intérieur de la cathédrale on peut voir une croix-reliquaire du 12ème siècle, un buste reliquaire du chef de Saint-Vincent Ferrier, un bas relief en pierre du 16ème siècle, une Vierge à l'enfant en pierre blanche du 16ème siècle et une tapisserie des gobelins sur Saint-Vincent Ferrier du 16ème siècle.

  Cathédrale Saint-Pierre, place Saint-Pierre ; rue des Chanoines ; rue Saint-Guénael (Vannes)
Historique:
Située à l'intérieur de l'enceinte gallo-romaine, l'édifice incendié par les Normands en 919 est relevé au début du 11e siècle par l'évêque Judicaël et son frère Geoffroy Ier, duc de Bretagne. La base de la tour nord de la façade ouest remonte aux premières décennies du 13e siècle. Le choeur roman est réparé par l'évêque Jean Validire vers 1432. La nef est reconstruite à partir de 1450 sous l'épiscopat d'Yves de Pontsal et consacrée en 1476. De 1483 à 1493, on construit le porche ouest en pierre de Taillebourg (éléments lapidaires déposés en 1878 dans le déambulatoire), voûté en pierre de Nantes, sous la direction de Eon Kervilien, maître des fortifications de Vannes, puis de Maurice Le Gal. En 1504-1505 est construit par Guillaume Yvon le bras sud du transept. En 1516, Pierre Cadio élève la croisée et le bras nord. L'arc-triomphal est lancé en 1518. En 1536, l'archidiacre Jean Daniélo pose la première pierre de la chapelle absidale, ouvrant un ambitieux projet de choeur entouré de neuf chapelles, confié à Vincent Rabault mais abandonné en 1546. En 1537, Jean Daniélo édifie au nord de la nef une chapelle en rotonde. En 1607, les voûtes et la charpente du choeur sont réparés. En 1626-1627, la charpente de la nef, restée apparente depuis le 15e siècle est recouverte d'un lambris et en 1768 par Mgr Bertin est voûtée d'arêtes surbaissées, travaux conduits par Kerleau et Guillois, architectes à Lorient, sous la direction de leur collègue Ulliac. De 1771 à 1774, le choeur est reconstruit sur un plan simplifié avec déambulatoire et chapelle d'axe. Renversée par la foudre en 1824, la flèche nord est aussitôt reconstruite sur les dessins de Brunet-Debaines avec des proportions plus modestes que l'ancienne. En 1864-1867, l'architecte Charier reconstruit la partie centrale de la façade et la tour sud dans le style gothique du 13e siècle.
Description: Edifice implanté sur un terrain en forte pente vers le nord-est. La nef, surbaissée et voûtée d'arêtes, adopte le parti d'un vaisseau unique, contrebuté par des contreforts intérieurs creusés de galeries de circulation et entre lesquels sont aménagées des chapelles voutées d'ogives. Le choeur est entouré d'un déambulatoire percé d'une chapelle d'axe. Les chapelles latérales dotées d'une couverture distincte en terrasse sont épaulées par des contreforts à ressauts couronnés par des pinacles et reliés par de minces arcs-boutants à ceux du vaisseau central. Le portail des Ducs au sud (muré actuellement avec traces d'arrachements extérieurs qui correspondent à l'escalier d'accès pour contrebuter la dénivellation de la rue saint-Guénael) présente un portail formé à l'origine de deux portes géminées et un tympan vitré sous un arc en accolade et un gâble surmonté d'un écu et d'un fleuron. Au deuxième registre, s'ouvre une grande baie devant laquelle passe une galerie à balustrade. Enfin, au troisième registre, le pignon en retrait de l'alignement des niveaux inférieurs est également précédé d'une coursière à gardes-corps. Le bras nord du transept, encadré par deux contreforts angulaires, reprend l'essentiel des dispositions du bras sud. La chapelle en rotonde est animée par des niches à frontons alternativement triangulaires et cintrés, couronnée par un dôme.

vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre
vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre
vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre
vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre
Bénitier de Saint-Vincent Ferrier

vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre
Chapelle Saint-Vincent Ferrier

vannes cathedrale saint-pierre
Buste reliquaire du chef de Saint-Vincent Ferrier

vannes cathedrale saint-pierre

Tapisserie sur Saint-Vincent Ferrier

vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre

Hyppolite Tréhiou

vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre
vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre
Buste reliquaire du chef de Saint-Vincent Ferrier

vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre vannes cathedrale saint-pierre
vannes cathedrale saint-pierre        

Vidéo

vannes cathedrale saint-pierre

       

 

Vieux Vannes

La ville de vannes à conservé environ 170 maisons construites aux 15ème, 16èmes et 17ème siècles et même une maison au moins du 14ème siècle sur une cave plus ancienne probablement du 12ème ou 13ème siècle rue Saint-Guenhaël.

Les maisons se consentrent autour de la cathédrale Saint-Pierre, de la Cohue avec notamment les rues et places suivantes, place Saint-Pierre, place Henri IV, rue Salomon, rue Saint-Guenhaël, rue des Halles, place Valencia, rue des Chanoines, rue Émole Burgault, rue des Orfèvres, place Lucien Laroche, place Cabello et rue Bienheureux Pierre René Rogues.

vieux vannes vieux vannes vieux vannes

Maison du 16ème siècle à droite

vieux vannes

Maison du 16ème siècle

vieux vannes
vieux vannes vieux vannes vieux vannes

Maison du 17ème siècle

vieux vannes

Maison du 17ème siècle

vieux vannes
vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes

Maison du 16ème siècle à droite

vieux vannes

Maison du 16ème siècle

vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes
vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes
vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes
vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes
vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes
vieux vannes vieux vannes

Maison de la fin du 15ème siècle, à été un temps le presbytère de la cathédrale Saint-Pierre

vieux vannes

Maison de la 2ème moitié du 14ème siècle sur une cave plus ancienne probablement du 12ème ou 13ème siècle

vieux vannes

Maison de la 2ème moitié du 14ème siècle sur une cave plus ancienne probablement du 12ème ou 13ème siècle

vieux vannes

Maison de 1421 à 1426 avec cave plus ancienne probablement du 12ème ou 13ème siècle à droite

vieux vannes vieux vannes

Maison de la 2ème moitié du 14ème siècle à gauche et maison de 1421 à 1426 à droite avec pourles 2 maisons une cave commune plus ancienne probablement du 12ème ou 13ème siècle

vieux vannes vieux vannes vieux vannes
vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes
vieux vannes vieux vannes

Maison du 16ème siècle

vieux vannes vieux vannes vieux vannes
vieux vannes vieux vannes vieux vannes

Hôtel dit "le Grobos"
du 16ème siècle

vieux vannes vieux vannes
vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes vieux vannes
vieux vannes        

 

Remparts de la ville

O.

remparts de la ville vannes remparts de la ville vannes remparts de la ville vannes remparts de la ville vannes

Tour Poudrière

remparts de la ville vannes

Tour du Ponnétable

remparts de la ville vannes

Tour du Connétable

remparts de la ville vannes remparts de la ville vannes

Tour du Connétable

   

Vidéo

remparts de la ville vannes
       

 

Porte Saint-Vincent

O.

porte saint-vincent vannes porte saint-vincent vannes porte saint-vincent vannes porte saint-vincent vannes porte saint-vincent vannes
porte saint-vincent vannes porte saint-vincent vannes      

 

Porte Prison

La porte Prison est du 13ème siècle, elle est agrandie à la fin 14ème siècle début du 15ème siècle.

porte prison vannes porte prison vannes porte prison vannes porte prison vannes porte prison vannes
porte prison vannes porte prison vannes porte prison vannes porte prison vannes porte prison vannes

 

Porte Saint-Jean

O.

porte saint-jean vannes porte saint-jean vannes porte saint-jean vannes porte saint-jean vannes  

 

Porte de Calmont

O.

porte calmont vannes porte calmont vannes      

 

Tour du Connétable

O.

tour du connetable vannes tour du connetable vannes tour du connetable vannes tour du connetable vannes  

 

Jardins des remparts

O.

jardins des remparts vannes        

 

Église Saint-Patern

O.

  Église paroissiale Saint-Patern, rue Saint-Patern ; rue de la Fontaine ; place Sainte-Catherine (Vannes)
Historique:
Situé au coeur même de la ville antique sur la colline de Boismoreau, l'édifice actuel succède à deux édifices antérieurs : le premier construit vraisemblablement au cours du 6e siècle pour abriter les reliques de saint-Patern, premier évêque connu de Vannes, sacré en 465 et le second reconstruit au 11e siècle sur les vestiges du précédent détruit après les invasions vikings. L'église devient au Moyen Age une étape du Tro-Breiz (tour de la Bretagne), ou pèlerinage aux sept saints fondateurs de Bretagne. L'église actuelle fait suite au dernier édifice ruiné par deux tempêtes successives en 1721 et 1726 provoquant l'effondrement de la tour-clocher située à l'origine à la croisée du transept, comme il est d'usage à la période romane. La première phase des travaux, comprise entre 1727 et 1737, effectués sur les plans de l´architecte vannetais Olivier Delourme, concerne la reconstruction d'une nef à trois travées et d'un transept à pans coupés dont la croisée est surmontée d´un clocheton en forme de dôme. Le choeur est prolongé d´une sacristie. Entre 1769 et 1777, l'architecte Ulliac procède au rallongement de la nef de 2 travées supplémentaires et à l'édification de la tour-clocher actuelle prévue sur deux étages. La tour est achevée en 1825-1826 par l´architecte-voyer Louis Philippe Brunet-Debaines, de même qu'est réalisé le monumental escalier d'accès à l'édifice depuis la rue de la Fontaine. Les dates de début et d'achèvement de la tour sont d'ailleurs inscrites sur le portail de celle-ci, accompagné de l'inscription : "Terribilis locus hic templum Dei est et domus orationis -1770-incoepitur et perfectum 1826" (ce lieu vénérable est le temple de Dieu et la demeure de la prière. Commencé en 1770 et achevé en 1826). En 1907, sur demande de la fabrique, la reconstruction des 2 porches d'entrée latéraux édifiés au cours de la première moitié du 19e siècle est réalisée par l´architecte Gabriel Muiron. Ces deux porches sont ensuite repris et transformés en 1922 et 1923 par l´architecte Joseph Caubert de Cléry en même temps qu'il construit des annexes à la sacristie au nord et au sud du chour. La restauration de l'église entre 2006 à 2008 a redonné à l'édifice ses volumes du 18e siècle et du 19e siècle en supprimant les rajouts intempestifs du début du 20e siècles. Les enduits extérieurs sans doute supprimés dans les années 1960, ont également été restitués.
Description: En forme de croix latine et à chevet plat, c´est une église en moellon enduit à vaisseau central aveugle et collatéraux qui ouvrent sur des chapelles non communicantes. L´ensemble est coiffé d´une toiture à deux pans augmentée à l´ouest par une tour-clocher en pierre de taille. A l'est, l'édifice est prolongé par une sacristie d'axe à deux étages.

eglise saint-patern vannes eglise saint-patern vannes eglise saint-patern vannes eglise saint-patern vannes eglise saint-patern vannes
eglise saint-patern vannes        

 

Fontaine près de l'église Saint-Patern

O.

fontaine pres eglise saint-patern vannes        

 

Lavoir de la Garenne

O.

lavoir de la garenne vannes lavoir de la garenne vannes lavoir de la garenne vannes lavoir de la garenne vannes lavoir de la garenne vannes
lavoir de la garenne vannes        

 

Château de l'Hermine

Le château de l'Hermine ou hôtel Lagorce date de 1785 et remplace un château médiéval édifié entre 1380 et 1395 pour le duc de Bretagne Jean IV et devint une résidence ducale du 14ème au 15ème siècle.

chateau de l hermine vannes chateau de l hermine vannes chateau de l hermine vannes    

 

Gravures anciennes sur Vannes

Les gravures anciennes proviennent de livres sur la Bretagne édités dans la seconde partie du 19ème siècle.

gravure

Place Henri IV

 

gravure

Murailles de Vannes

 

gravure

Carrefour Saint-Guenhaël

 

gravure

Maisons devant l'église Saint-Patern

 

gravure

Maisons rue du Port

 

gravure

Place des Lices

 

gravure

Place du Poids Public

 

gravure

Porte prison

 

gravure

Vue du port

 

gravure

Vue du port

 

gravure

Cathédrale Saint-Pierre

 

 

Documents sur Vannes

O.

carte de saint-brieuc

Plan de Vannes calqué sur celui de de Robien en 1725

 

........

¯

bluline - bretagneweb

  Monuments inscrits ou classés:

      CROIX FITZGERALD PLACE SAINT-PIERRE ET ANCIENNEMENT DANS LE CIMETIÈRE - INSCRIT LE 21 MAI 1937

      ÉGLISE SAINT-PATERN EN TOTALITÉ - INSCRIT LE 26 JUILLET 2005

      CATHÉDRALE SAINT-PIERRE - CLASSÉ LE 30 OCTOBRE 1906

      INSCRITION DATÉE DE 1466 ET LES SABLIÈRES DE LA CHAPELLE DU ROHIC - INSCRIT LE 25 JANVIER 1929

      ANCIENNE TOUR DU CHÂTEAU DE L'HERMINE - INSCRIT LE 17 AVRIL 1931

      PORTAIL DE LA CHAPELLE SAINT-GUEN - INSCRIT LE 3 AVRIL 1939

      CHAPELLE DE L'ANCIEN COUVENT DES URSULINES 3 RUE THIERS - CLASSÉ LE 26 JUILLET 1988

      CROIX DU 16ÈME SIÈCLE SITUÉE PRÈS DE LA CHAPELLE DU ROHIC - INSCRIT LE 25 JANVIER 1929

      FAÇADES ET TOITURES DE LA MAISON DITE DE VANNES ET SA FEMME RUE NOÉ - INSCRIT LE 25 JANVIER 1929

      FAÇADES, TOITURES ET STRUCTURE MÉTALLIQUE DE L'IMMEUBLE PETIT-FERS 1 BIS ET 3 ARUE LAIN LEGRAND - INSCRIT LE 30 MAI 2000

      FAÇADES ET TOITURESDE LA MAISON DITE DES TROIS-PILIERS ET MAISON VOISINE À L'ANGLE DES DEUX RUES THIERS ET DREZEN - INSCRIT LE 15 JANVIER 1929

      FAÇADE DE LA MAISON ANCIENNE 10 RUE SAINT-SALOMON - INSCRIT LE 15 JANVIER 1929

      FAÇADE ET TOITUREDE LA MAISON ANCIENNE 31 RUE SAINT-GUENHAËL - INSCRIT LE 6 JUIN 1933

      FAÇADE ET TOITUREDE LA MAISON ANCIENNE 29 RUE SAINT-GUENHAËL - INSCRIT LE 6 JUIN 1933

      FAÇADES ET TOITURES DES MAISONS 25 ET 27 RUE SAINT-GUENHAËL - INSCRIT LE 6 JUIN 1933

      FAÇADE ET TOITUREDE LA MAISON ANCIENNE 23 RUE SAINT-GUENHAËL - INSCRIT LE 6 JUIN 1933

      FAÇADE ET TOITUREDE LA MAISON ANCIENNE 21 RUE SAINT-GUENHAËL - INSCRIT LE 6 JUIN 1933

      FAÇADE ET TOITUREDE LA MAISON ANCIENNE 19 RUE SAINT-GUENHAËL - CLASSÉ LE 6 SEPTEMBRE 1943

      FAÇADES SUR RUES ET TOITURE DE LA MAISON ANCIENNE 17 RUE SAINT-GUENHAËL - INSCRIT LE 15 JANVIER 1929

      CHAPELLE DU COLLÈGE JULES-SIMON PLACE MAURICE MARCHAIS - INSCRIT LE 25 JANVIER 1929

      FAÇADE DE LA MAISON DITE DE SAINT-VINCENT 17 PLACE VALENCIA - INSCRIT LE 25 JANVIER 1929

      CROIX-CALVAIRE DU 15ÈME SIÈCLE DU CIMETIÈRE CALMONT - INSCRIT LE 25 JANVIER 1929

      ÉCHAUGUETTE ET SA TOITURE DE L'ANCIEN HÔTEL DE FRANCHEVILLE - INSCRIT LE 25 JANVIER 1929

      FAÇADES ET TOITURES DE LA PRÉFECTURE - INSCRIT LE 29 OCTOBRE 1975

      HÔTEL DE VILLE - INSCRIT LE 2 DÉCEMBRE 1992

      PORTE D'ENTRÉE ET LES TROIS PORTES INTÉRIEURES DE L'ANCIENNE COHUE - INSCRIT LE 25 JANVIER 1929

      FAÇADES ET TOITURE DE LA MAISON DITE DE SAINT-YVES RUE DU PORT - INSCRIT LE 9 MARS 1929

      PORTE-PRISON ET TOUR Y ATTENANT DES ANCIENS REMPARTS- CLASSÉ LE 2 MAI 1912 - ÉPERON DE LA GARENNE DES REMPARTS - INSCRIT LE 10 DÉCEMBRE 1925 - TOUR TROMPETTE ET PARTIE DES REMPARTS - INSCRIT LE 23 MAI 1927 - TOUR DU CONNÉTABLE ET PARTIES DE REMPARTS ATTENANTES - CLASSÉ LE 28 MAI 1927 - TOUR DITE TOUR DES FILLES ET PORTION DES ANCIENS REMPARTS LUI FAISANT SUITE VERS L'EST - CLASSÉ LE 29 JUILLET 1927 - ANCIENS REMPARTS, PORTE CALMONT - CLASSÉ LE 29 JUILLET 1927 - PARTIE DES REMPARTS, DONT LA TOUR JOLIETTE - CLASSÉ LE 16 MAI 1928 - PORTE POTERNE, TERRASSE ET PORTION DES REMPARTS - CLASSÉ LE 28 JUILLET 1928 - TERRAINS COMPRIS ENTRE LES REMPARTS, LA RUE PORTE-POTERNE ET LE RUISSEAU DE LA GARENNE - CLASSÉ LE 28 JUILLET 1928 - PORTE SAINT-VINCENT - CLASSÉ LE 11 OCTOBRE 1928 - SOUBASSEMENT DE LA TOUR GAUCHE QUI FLANQUE LA PORTE-PRISON - CLASSÉ LE 24 MARS 1936 - PARTIE DE LA PORTE-PRISON ACQUISE PAR LA VILLE - CLASSÉ LE 30 NOVEMBRE 1936 - PARTIE DES REMPARTS - CLASSÉ LE 15 JANVIER 1942 - PARTIE DES REMPARTS ALLANT DE LA PORTE-PRISON À LA PORTE SAINT-JEAN - CLASSÉ LE 26 NOVEMBRE 1956 - PORTE SAINT-JEAN - CLASSÉ LE 26 NOVEMBRE 1956 - TOUR POUDRIÈRE ET PARTIES ATTENANTES DES REMPARTS - CLASSÉ LE 26 NOVEMBRE 1956 - PARTIE DES REMPARTS ALLANT DU BASTION NOTRE-DAME À LA RUE SAINT-SALOMON - CLASSÉ LE 26 NOVEMBRE 1956 - MURAILLES AUXQUELLES EST ACCOLÉ LE BASTION DIT NOTRE-DAME, RUE EMILE-BURGAULT - INSCRIT LE 27 NOVEMBRE 1956 - BASTION DIT EPERON DE LA HAUTE-FOLIE, BASTION DIT DE GRÉGUENIC ET SA PORTE, COURTINE RELIANT CES DEUX BASTIONS - INSCRIT LE 7 MARS 1958 - TOUR DITE SAINT-FRANÇOIS, PARTIE DES REMPARTS Y ATTENANT ET PARTIE DES MURS DITS SARRAZINS - INSCRIT LE 7 MARS 1958

      FAÇADES ET TOITURE DE LA MAISON ANCIENNE 5 PLACE HENRI-IV - INSCRIT LE 25 JANVIER 1929

      FAÇADES SUR RUE, TOITURE, BOISERIES ANCIENNES DU PREMIER ÉTAGE ET ESCALIER DE L'HÔTEL SAINT-GEORGES 11 ET 13 RUE DES ORFÈVRES - INSCRIT LE 1ER MARS 1945

      HÔTEL DE LIMUR 31 RUE THIERS Y COMPRIS LE PETIT HÔTEL, LES JARDINS, LES TERRASSES ET L'ESCALIER EXTÉRIEUR DU 19ÈME SIÈCLE EN FER À CHEVAL À L'EXCLUSION DE L'ORANGERIE MODERNE - CLASSÉ LE 9 SEPTEMBRE 1993

      REZ DE CHAUSSÉE DE LA FAÇADE DE LA MAISON ANCIENNE 32 RUE DES CHANOINES - INSCRIT LE 11 FÉVRIER 1929

      FAÇADE ET TOITURE DE LA MAISON ANCIENNE 23 RUE DES HALLES - INSCRIT LE 25 JANVIER 1929

      FAÇADES ET TOITURE DE LA MAISON ANCIENNE 6 PLACE HENRI-IV - INSCRIT LE 25 JANVIER 1929

      FAÇADES SUR LA PLACE ET SUR LA RUE DE LA MAISON ANCIENNE 2 PLACE HENRI-IV - INSCRIT LE 25 JANVIER 1929

      FAÇADES ET TOITURE DE LA MAISON ANCIENNE 3 PLACE HENRI-IV - INSCRIT LE 25 JANVIER 1929

      ANCIEN HÔTEL DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 3 JANVIER 1913 - MÉMORIAL BRETON DE LA LANDE DE JUSTICE DE CRACH, DIT PIERRE DE JUSTICE, TRANSFÉRÉ AU MUSÉE LAPIDAIRE DE LA SOCIÉTÉ POLYMATHIQUE DU MORBIHAN, COURS DU CHÂTEAU-GAILLARD - INSCRIT LE 25 JANVIER 1937

  Sites inscrits ou classés:

      LES JARDINS DE LA GARENNE À VANNES, COMPRENANT LA PARCELLE 904 SECTION K - CLASSÉ LE 22 JUIN 1943

      L'ENSEMBLE FORMÉ PAR LES JARDINS, LE RUISSEAU ET LES VIEUX LAVOIRS DE LA GARENNE, À VANNES, COMPRENANT LES PARCELLES 1739, 1741, 1742 SECTION K - CLASSÉ LE 27 NOVEMBRE 1935

bluline - bretagneweb

  Dictionnaire historique et géographique de Ogée (1778-1780):

VANNES ; ville épiscopale, avec titre de Comté, par les 5 degrés 6 minutes 26 secondes de longitude, & par les 47 degrés 39 minutes 14 secondes de latitude ; à 21 lieues de Rennes. Cet Evêché est borné, au Nord, par ceux de Quimper, Saint-Brieuc, & Saint-Malo ; à l'Est, par celui de Rennes ; au Sud, par celui de Nantes & la mer ; & à l'Ouest, par celui de Quimper. Il compte 353950 habitants ; cent-soixante-onze Paroisses, quarante-sept treves, trois Abbayes d'Hommes, une de Femmes, dix-neuf Couvents d'Hommes, dix-sept de Femmes ; neuf Hôpitaux, dont deux militaires, & un Hôtel-Dieu. L'air y est pur & salutaire, le sol est fertile & assez bien cultivé dans quelques endroits ; mais, dans plusieurs autres, on n'apperçoit que des landes très-étendues, dont ont pourroit tirer un parti avantageux en les défrichant. La ville de Vannes compte 10000 habitants ; quatre Paroisses, qui sont, Notre-Dame-du-Mné, ( la Cure est présentée par l'Evêque, & c'est toujours un Lazariste, le Supérieur du Séminaire, qui en est Recteur ; ) Saint-Paterne, Saint-Pierre, & Saint-Salomon, dont les Cures sont présentées par le Chapitre de La Cathédrale ; onze communautés, qui sont, les Capucins, les Carmes-Déchaussés, les Carmes du Bon-Don, les Dominicains, les Carmélites de Nazareth, les Dames du Pere-Eternel, les Cordelieres, les Visitandines, & les Ursulines. On y remarque un Gouvernement de place ; une Communauté de ville, avec droit de députer aux Etats ; un Présidial, une Amirauté, un Consulat ; une Maîtrise des Eaux, Bois & Forêts ; une Brigade de Maréchaussée, une Subdélégation ; une Recette ; les Postes aux lettres & aux chevaux, &c. L'Eglise Cathédrale est dédiée à Saint-Pierre. Le Chapitre est composé, d'un Grand-Archidiacre, d'un Trésorier, d'un Chantre, d'un Scholastique, d'un Grand-Pénitencier, de quinze Chanoines, & du Bas-Chour. L'Evêque est Seigneur d'une partie de la ville : sa Jurisdiction des Régaires est très-étendue. Le commerce des Vannetais est considérable : il consiste en grains, en fers, & en miel, que l'on tire du pays, & en sardines & autres poissons, qu'on trouve en grande quantité dans cette ville. Elle a un port très-sur, formé par un bras de mer ou canal qui vient du Morbihan. Cette situation, avantageuse, devroit y faire fleurir davantage le commerce ; mais la commodité des ports qui l'avoisinent lui en enlevé une partie. Celui de Vannes n'est gueres fréquenté que par les petites barques, qui servent au cabotage & au commerce intérieur : les seuls agréments de cette ville, mal bâtie, se réduisent au mail, à la lice, & au port ; encore ce dernier n'est-il pas fort agréable en été, à cause de la mauvaise odeur qui s'exhale des vases dont il est rempli. Un très-bel étang, nommé l'Etang au Duc, après avoir fait tourner quelques moulins, se décharge dans ce bassin, & diminue un peu cette puanteur, en emportant une partie des vases, qui, peu-à-peu, ne manqueroient pas de boucher le port, si elles n'étoient entraînées par la rapidité du courant. Il se tient à Vannes deux marchés par semaine, le mercredi & le samedi ; & neuf foires, par an.
Les habitants des campagnes se servent de la langue Bretonne ; mais corrompue : ceux de Vannes parlent le Français pur. Les armes de la ville sont, de gueules, à une hermine passante au naturel, d'argent mouchetée de sable & accolée de la jarretiere flottante de Bretagne.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

........

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb